Diégèse  jeudi 11 octobre 2012



ce travail est commencé depuis 4668 jours et son auteur est en vie depuis 19121 jours (19121 = nombre premier) 2012

ce qui représente 24,4129% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel
Dans certains films, dans certains livres, des personnages lisent les journaux et d'autres regardent même la télévision. Vous, vous ne faites jamais rien de tout cela. Vous voyagez. Vous ne faites que cela. C'est la seule part tangible, presque, de votre existence.

Gustav
Et il n'y a aucun suspense géographique à ce voyage. Nous savons que nous allons toujours dans les mêmes endroits et que, sans doute, nous y retournerons. Quant à vous, je vous paye pour être là, pas pour devenir le support d'événements qui seraient eux-mêmes le support d'une distraction.

Mathieu
Pourtant, l'automne est propice à la venue de la figure de l'attente qui prend pour prétexte la figure plus spécifique de l'attente amoureuse. Mais c'est comme si c'était mon corps et pas moi qui attendait l'amour. Mais l'amour, dans un texte, il faut bien s'y coller.

Noëmie
Ton raisonnement suinte la culpabilité. Moi je ne suis pas distincte de mon corps et je vis et ma vie donne à entendre une musique frêle et bancale puis un peu de fatigue qui s'endort là-bas.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il n'y a aucun suspense géographique à ce voyage. Je ne suis pas distincte de mon corps mais je vis...
Je vous paye pour être là, pas pour devenir le support d'événements qui seraient eux-mêmes le support d'une distraction. Il faut bien s'y coller. Son raisonnement suinte la culpabilité.
... donner à entendre la musique frêle et bancale. ... un peu de fatigue qui s'endort là-bas...








2011 2010








Dans certains films, dans certains livres, des personnages lisent les journaux et d'autres regardent même la télévision. Ainsi, l'automne est propice à la venue de la figure de l'attente qui prend pour prétexte la figure plus spécifique de l'attente amoureuse.