Diégèse  dimanche 21 octobre 2012



ce travail est commencé depuis 4678 jours et son auteur est en vie depuis 19131 jours (3 x 7 x 911 jours) 2012

ce qui représente 24,4525% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Noëmie
On passe la vie entière à apprendre des choses qui n'ont d'utilité que si l'on voit, que si l'on marche, que si l'on parle encore un peu. Et puis un jour on ne marche plus, on ne voit plus, on n'entend plus et on ne reçoit plus que de mauvaises nouvelles.

Mathieu
Les nouvelles sont agaçantes. C'est une mauvaise journée mais la mauvaise journée pourra un jour s'effacer. Je sais effacer les mauvaises journées mais je n'en ai rien fait.

Gustav
C'est une mauvaise journée et ce n'est même pas nouveau mais c'est assez radical, c'est assez radicalement radical, comme mauvaise journée et cela rend triste et va attrister le lecteur. Certes, un personnage triste peut devenir le héros d'un lecteur triste. C'est ce que tu penses.

Daniel
Il y a ce "tu" que nous partageons, sans jamais savoir qui est vraiment ce "tu"  et renvoie dès lors à une mystique, qui serait ainsi, de manière continue, une mystique de la déception. Tu ne peux que me décevoir.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Ce "tu" que nous partageons, sans jamais savoir qui est vraiment ce "tu" renvoie dès lors à une mystique, qui serait ainsi, de manière continue, une mystique de la déception. Les nouvelles sont agaçantes.
Ce n'est même pas nouveau mais c'est assez radical, c'est assez radicalement radical.



La mauvaise journée pourra un jour s'effacer... Je n'en ai rien fait...








2011 2010








On passe la vie entière à apprendre des choses qui n'ont d'utilité que si l'on voit, que si l'on marche, que si l'on parle encore un peu. Ainsi, un personnage triste peut devenir le héros d'un lecteur triste.