Diégèse  vendredi 26 octobre 2012



ce travail est commencé depuis 4683 jours et son auteur est en vie depuis 19136 jours (26 x 13 x 23 jours) 2012

ce qui représente 24,4722% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Gustav
Il suffit de bouger un peu, du moindre déplacement, pour voir davantage et savoir, dans le même temps, que l'on y voit moins clairement. Je fais quelques kilomètres. L'Italie avec novembre s'approche. Dans le matin qui porte du soleil, je suis allé et j'ai bougé toute la journée, pensant à demain, tentant de rejoindre cet impossible demain.

Mathieu
Moi je suis fatigué et mon apparence ne dit rien d'autre que l'âge qui s'en va. Je cherche une histoire et je reprendrais bien une histoire passée, un de ces vieilles histoires. Et si je devais reprendre cette histoire, qui est une histoire ancienne, qui est déjà une histoire ancienne, qui est une histoire qui, au cœur, ne se lasse pas de son ancienneté, si je devais me forcer à reprendre cette histoire, je ferais un autre voyage, ou je ferais encore une fois le même voyage et je regarderais ailleurs. Mon image resterait ou s'effacerait.

Noëmie
Qui fait que ton image reste ou s'efface ? Ce sont les villes car il en est des villes comme des corps. Tu voudrais faire un autre voyage ?
Il n'y a pas beaucoup de chance que cela se passe de cette façon, que cela se passe comme ça. Nous sommes condamnés au même voyage dans les mêmes villes.

Daniel
Pourquoi faut-il que les personnages se sentent beaucoup plus seuls aujourd'hui qu'hier et, les années précédentes, ce jour-là plus que le jour précédent ? C'est en effet que novembre approche et qu'ensuite il faudra qu'ils recommencent.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Si je devais reprendre cette histoire, qui est une histoire ancienne, qui est déjà une histoire ancienne, qui est une histoire qui, au cœur, ne se lasse pas de son ancienneté, si je devais me forcer à reprendre cette histoire, je ferais un autre voyage, ou je ferais encore une fois le même voyage et je regarderais ailleurs... Il en est des villes comme des corps.
Il n'y a pas beaucoup de chance que cela se passe de cette façon, que cela se passe comme ça.


Dans le matin qui porte du soleil, je suis allé et j'ai bougé toute la journée, pensant à demain. ... mon apparence ne dit rien d'autre que l'âge qui s'en va... Qui fait que ton image reste ou s'efface ?








2011 2010








Il suffit de bouger un peu, du moindre déplacement, pour voir davantage et savoir, dans le même temps, que l'on y voit moins clairement. Pourquoi faut-il que les personnages se sentent beaucoup plus seuls aujourd'hui qu'hier et, les années précédentes, ce jour-là plus que le jour précédent ?