Diégèse  mardi 30 octobre 2012



ce travail est commencé depuis 4687 jours et son auteur est en vie depuis 19140 jours (22 x 3 x 5 x 11 x 29 jours) 2012

ce qui représente 24,4880% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Daniel
Nous sommes encore une fois à Scanzano Jonico, comme une chanson et l'automne du lido ne chante déjà plus guère. Je ne sais que faire et l'écriture est sans espoir. Je ne fais rien d'original. Tout n'est jamais que référence.

Mathieu
Tu ne pourras t'exonérer des références littéraires car la langue, en elle-même, est référence et fait référence.

Noëmie
Je peux faire référence et je me souviens de Scanzano Jonico. Tu étais juste à côté, juste du côté des vacances, au lido, après les cultures maraîchères, vers la mer, vers la fin de l'Italie, dans la fin de l'histoire. Mais c'est peut-être un faux souvenir.

Gustav
J'ai peut-être subi cet oubli généralisé pour échapper aux références. Ici, il y a tant de couleur que cela suffit à oublier. C'est ainsi qu'il est toujours possible que les personnages s'enfuient, s'enfoncent, s'évanouissent dans la fiction, pour retrouver des souvenirs doux.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Tu étais juste à côté, juste du côté des vacances, au lido, après les cultures maraîchères, vers la mer, vers la fin de l'Italie, dans la fin de l'histoire. Il y a tant de couleur que cela suffit à oublier...
Il est toujours possible que les personnages s'enfuient, s'enfoncent, s'évanouissent dans la fiction.


Scanzano Jonico, comme une chanson...
... pour retrouver des souvenirs doux.








2011 2010








L'écriture est sans espoir. La langue, en elle-même, est référence et fait référence.