Diégèse  samedi 8 septembre 2012



ce travail est commencé depuis 4635 jours et son auteur est en vie depuis 19088 jours (24 x 1193 jours) 2012

ce qui représente 24,2823% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Mathieu
Je ne regarde plus les journaux, n'écoute plus la radio et je ne sais pas ce qu'est la télévision et tout cela pour échapper à ce que l'on appelle les actualités. Je me suis un temps intéressé aux actualités, comprenant ensuite qu'il s'agissait d'une gageure. Sont présentés comme actuels des événements passés, signalés comme importants et dont, très vite, je ne me souviendrai pas.

Daniel
Tu as raison. Le texte des actualités est un poème car tout texte est un poème. Mais il s'agit le plus souvent de mauvais poèmes qui exhalent de mauvais sentiments. Par exemple, il y a la colère qui, dans son instantanéité, n'a pas besoin de souvenirs,  qui n'use pas de la mémoire. C'est pourquoi on ne se souvient de la colère des textes de l'actualité que par la fissure intime qu'elle aura provoquée.

Gustav
Il s'agit d'abord par les actualités de nous faire peur. Et que puis-je faire de plus quand je sais tout cela que de revenir insensiblement à la crainte antique, la crainte préhistorique, la crainte antédiluvienne de la fin des temps ? On annonce tous les jours la fin des temps sur des chaînes d'information continue. Mais moi qui suis un personnage, ce que je pourrais craindre, c'est la fin du texte. Or il n'y a pas vraiment de texte. Il n'y a donc pas à craindre la fin du texte...

Noëmie
Vous me fatiguez. On le saura que rien ne va plus et je sais aussi que je ne fais qu'imaginer les autres. Il pleut. Je vais partir en Italie.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il y a la colère qui, dans son instantanéité, n'a pas besoin de souvenirs,  qui n'use pas de la mémoire. On saura que rien ne va plus.
Il n'y a donc pas à craindre la fin du texte... Et que puis-je faire de plus quand je sais tout cela que de revenir insensiblement à la crainte antique, la crainte préhistorique, la crainte antédiluvienne de la fin des temps ? Et je sais que je ne fais qu'imaginer les autres...
Il pleut. Je vais partir en Italie.








2011 2010








Je me suis un temps intéressé aux actualités, comprenant ensuite qu'il s'agissait d'une gageure. Tout texte est un poème.