Diégèse  lundi 10 septembre 2012



ce travail est commencé depuis 4637 jours et son auteur est en vie depuis 19090 jours (2 x 5 x 23 x 83 jours) 2012

ce qui représente 24,2902% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Gustav
De toutes ces villes que je traverse désormais, de toutes ces rues que je rencontre, je me souviendrai peut-être, inopinément, que j'y ai fait, une fois, plusieurs fois l'amour. Mais cela ne m'arrive jamais puisque je ne te vois pas et que je ne sais plus qui tu es. Alors je regarde en ce début d'automne les passants dégingandés dans des imperméables hors saison, qui descendent trop bas sur le pantalon.
Je regarde, je souris. Je pourrais être dans le non-vouloir-saisir de Barthes mais je ne suis qu'anesthésié, certainement définitivement.

Daniel
Il s'agit d'un personnage qui guette les traces d'amour dans les paysages urbains. Il s'agit donc d'un personnage qui s'insère dans une trame narrative d'emblée délitée.

Mathieu
Moi, je ne sais plus où l'on va puisque l'itinéraire a changé. Peu importe cependant. Je pourrais décider que le fleuve était ma destination.

Noëmie
Vous demeurez troublés par les images mais il n'est pas nécessaire de vous accrocher, de vous accrocher à l'image.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je pourrais décider que le fleuve était ma destination. ... puisque je ne te vois pas.
Il n'est pas nécessaire de vous accrocher, de vous accrocher à l'image.


Je regarde, je souris... ... dégingandés dans des imperméables hors saison, qui descendent trop bas sur le pantalon...








2011 2010








De toutes ces villes que je traverse désormais, de toutes ces rues que je rencontre, je me souviendrai peut-être, inopinément, que j'y ai fait, une fois, plusieurs fois l'amour. Il s'agit donc d'un personnage qui s'insère dans une trame narrative d'emblée délitée...