Diégèse  mercredi 12 septembre 2012



ce travail est commencé depuis 4639 jours et son auteur est en vie depuis 19092 jours (22 x 3 x 37 x 43 jours) 2012

ce qui représente 24,2981% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Mathieu
Je suis en vie. C'est une chance. Je ne me sens pas en vie. Je me demande. Pourtant oui et c'est une bizarrerie. C'est que je suis en vie luttant contre la crise d'angoisse et ce qui fait le sentiment de vie, c'est certainement cette même angoisse.

Gustav
Je sais quant à moi que je suis en vie parce que je me souviens que je suis en vie. Je sais aussi, en conséquence, qu'à chaque instant, ce que l'on peut mesurer, c'est la vie. La mort est un fantasme.

Noëmie
Je ne sais pas si la mort est un fantasme mais il faut moi que je m'éloigne. Je vais aller chercher d'autres images de vie mais, soyez sans crainte, je ne vais pas vous imposer l'image que j'ai en tête, qui est une image jouée.

Daniel
Les personnages jouent et si les personnages jouent, le texte ne peut pas s'écrire.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
À chaque instant, ce que l'on peut mesurer, c'est la vie. ... si les personnages jouent, le texte ne peut pas s'écrire...
Je ne vais pas vous imposer l'image que j'ai en tête.


Il faut que je m'éloigne.
... luttant contre la crise d'angoisse.








2011 2010








Pourtant oui et c'est une bizarrerie. Ainsi, je suis en vie parce que je me souviens que je suis en vie.