Diégèse  lundi 17 septembre 2012



ce travail est commencé depuis 4644 jours et son auteur est en vie depuis 19097 jours (132 x 113 jours) 2012

ce qui représente 24,3180% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel
Mon écriture est entre le jeu et l'exercice. Pour autant, il y a de l'exercice dans l'écriture dès qu'il est question de forme et ce que je produis est quasiment de la forme pure. Mais si c'est un jeu, ce n'est pas un exercice car un jeu ne peut pas être un exercice. Il n'y aurait donc pas d'autre solution que de poser la question de l'art, c'est à dire de la littérature et même celle de la poésie.

Mathieu
On me demande si j'aime les phrases que j'écris. Pas toujours. Je choisis parfois des phrases, je choisis de les retenir, de les garder, de les mettre en évidence, pour m'en débarrasser, car je les trouve ennuyeuses, parce qu'elles me gênent. Ainsi, écrites, elles me laissent tranquille, surtout quand je raconte ta solitude.

Noëmie
C'est parce que tu racontes ma solitude que je n'apprendrai pas à lire, que je n'apprendrai plus à lire.

Gustav
Moi je voyage et je croise dans les villes et dans les villages, certainement, des gens qui voudraient bien, qui aimeraient bien avoir le même trouble que moi et se débarrasser ainsi de leurs souvenirs, avec l'écriture ou sans l'écriture. Car il s'agit bien de cela, de se délester et d'aider les autres à se délester dans cet allègement définitif.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... je croise dans les villes et dans les villages, certainement, des gens qui voudraient bien, qui aimeraient bien avoir le même trouble que moi et se débarrasser ainsi de leurs souvenirs. Je raconte ta solitude...
Un jeu ne peut pas être un exercice.

Et je sais déjà que je n'apprendrai pas à lire, que je n'apprendrai plus à lire.










2011 2010








Il y a de l'exercice dans l'écriture dès qu'il est question de forme. Je choisis parfois des phrases, je choisis de les retenir, de les garder, de les mettre en évidence, pour m'en débarrasser, car je les trouve ennuyeuses, parce qu'elles me gênent.