Diégèse  mardi 18 septembre 2012



ce travail est commencé depuis 4645 jours et son auteur est en vie depuis 19098 jours (2 x 32 x 1161 jours) 2012

ce qui représente 24,3219% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Noëmie
Il est possible d'aimer l'autre sans l'admirer. J'ai admiré parfois. Cela m'est arrivé, assez rarement pourtant car souvent ce qui se passait dans cet amour, le plus souvent même, n'avait rien d'admirable. Et il en va comme cela de toutes mes faiblesses.

Mathieu
On dit parfois que l'on a été admirable. Je ne me suis quant à moi jamais senti admirable. Il faut écrire que le souvenir que j'ai de moi n'est pas plus précis, n'est pas plus clair et n'est pas plus éclairé, et n'est pas plus éclairant, et ne me sert pas davantage pour avancer, pour avancer seul, que le souvenir flou, que le souvenir flouté que j'ai de toi, que, doucement, j'ai de toi. Cependant, quand tu viendras ou reviendras, je ne te regarderai même pas venir et je ne te reconnaîtrai pas, moi qui ne reconnais personne.

Daniel
Et tu as raison. On ne reconnaît jamais personne. Moi, je me demande si je vais pouvoir dormir dans cette ville où je ne reconnais personne. Ce voyage sera court. Comment cela peut-il encore durer un peu ?

Gustav
Pour que cela sure plus longtemps je ferai un exercice de mémoire et je mémoriserai plusieurs lieux qui ne sont pas des lieux et ce sera l'expression de ma liberté.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... je ne te regarderai même pas venir et je ne te reconnaîtrai pas, moi qui ne reconnais personne. Et tu as raison.
... et je mémoriserai plusieurs lieux qui ne sont pas des lieux et ce sera l'expression de ma liberté.


... je me demande si je vais pouvoir dormir dans cette ville... Comment cela peut-il encore durer un peu ?








2011 2010








Cela m'est arrivé, assez rarement pourtant car souvent ce qui se passait dans cet amour, le plus souvent même, n'avait rien d'admirable. Je retiens que le souvenir que j'ai de moi n'est pas plus précis, n'est pas plus clair et n'est pas plus éclairé, et n'est pas plus éclairant, et ne me sert pas davantage pour avancer, pour avancer seul, que le souvenir flou, que le souvenir flouté que j'ai de toi, que, doucement, j'ai de toi.