Diégèse  vendredi 28 septembre 2012



ce travail est commencé depuis 4655 jours et son auteur est en vie depuis 19108 jours (22 x 17 x 281 jours) 2012

ce qui représente 24,3615% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Mathieu
Le texte est d'abord un jeux de temps et d'aspects. Je regarde les passants. Ils passent. Ils sont passés. Ils passaient. Mais je ne peux pas écrire qu'ils passeront. Cela n'aurait aucun sens. Ni même qu'ils auraient pu passer.

Gustav
Je regarde aussi les passants. Je visite un peu la ville en regardant les passant et j'ai plaisir, et j'ai pour de vrai plaisir à cette arrivée, à cette visite, à ce paysage et les souvenirs s'allègent et le temps se réchauffe. Je me souviens du café du matin ombré par la pluie. En fait, je me souviens.

Noëmie
Je vois que tout se délite car si tu te souviens, nous n'avons plus rien à faire.

Daniel
Est-ce un commentaire ou une confirmation ? Je vous donne un texte dans lequel nous n'avez jamais rien à faire.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je regarde les passants. Je vous donne un texte...
Est-ce un commentaire ou une confirmation ?



... tout se délite... Le café du matin était ombré par la pluie...








2011 2010








Le texte est d'abord un jeux de temps et d'aspects. ... j'ai plaisir, et j'ai pour de vrai plaisir à cette arrivée, à cette visite, à ce paysage et les souvenirs s'allègent et le temps se réchauffe...