Diégèse  samedi 29 septembre 2012



ce travail est commencé depuis 4656 jours et son auteur est en vie depuis 19109 jours (97 x 197 jours) 2012

ce qui représente 24,3655% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Noëmie
Je me repose et quand je me repose, le texte continue comme le rêve continue malgré le sommeil. Je me repose aux frontières italiennes, repérant consciencieusement les postes douaniers désaffectés mais présents comme sont désaffectés mais présents quelques sentiments et ma capacité poussiéreuse mais intacte à aimer.


Daniel
Pourtant tu m'as raconté que tu avais envie de partir à Venise, sans autre but que de faire un voyage commun. Tu devrais partir à Venise. C'est une façon d'échapper aux monuments historiques éclairés en orangé qui viennent rehausser les forêts de panneaux publicitaires. Quand je suis à Venise, j'imagine quant à moi une sensation pure, qui serait ininterprétable. Je vis.

Mathieu Oui, mais cela demeure une fiction. On peut le vérifier. Même si parfois, rarement, pour le texte, pour ce texte, je fais preuve d'une totale absence de volonté.

Gustav
Cette absence totale de volonté vient des souvenirs. Tu sais bien que ceux-là ne vivent que par le passé quand tous leurs propos évoquent l'avenir. Nous n'irons pas à Venise au passé.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Ceux-là ne vivent que par le passé quand tous leurs propos évoquent l'avenir. Oui, mais cela demeure une fiction.
On peut le vérifier. Les monuments historiques éclairés en orangé viennent rehausser les forêts de panneaux publicitaires. ... j'imagine quant à moi une sensation pure, qui serait ininterprétable...


Tu m'as raconté que tu avais envie de partir à Venise, sans autre but que de faire un voyage commun...








2011 2010








Et quand je me repose, le texte continue comme le rêve continue malgré le sommeil. ... parfois, rarement, pour le texte, pour ce texte, je fais preuve d'une totale absence de volonté.