Diégèse  dimanche 30 septembre 2012



ce travail est commencé depuis 4657 jours et son auteur est en vie depuis 19110 jours (2 x 3 x 5 x 72 x 13 jours) 2012

ce qui représente 24,3694% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Gustav
J'aime assez ces confins italiens et je crois que je pourrais demeurer là, dans la fatigue des jours, la fatigue, celle qui délave les couleurs du monde, celle qui affadit les rires. Je me mets en terrasse comme s'il y avait encore le temps de toute cette lumière, comme si l'été pouvait encore venir, et je regarde. Du passé parfois viennent des figures qui presque pourraient s'incarner mais qui reviennent pour cela trop vite à leur état de personnage de l'ombre. Tout redevient ombre.

Noëmie Les ombres reviennent dans le sommeil aussi.

Mathieu
Moi, le sommeil, je voudrais y travailler un peu...

Daniel
Et moi, le sommeil, j'en ai terminé.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
J'en ai terminé. Pour le sommeil aussi...
... la fatigue, celle qui délave les couleurs du monde, celle qui affadit les rires...


Je voudrais y travailler un peu...
... comme s'il y avait encore le temps de toute cette lumière...








2011 2010








Je vais demeurer là, dans la fatigue des jours... Je retiens que du passé parfois viennent des figures qui presque pourraient s'incarner mais qui reviennent pour cela trop vite à leur état de personnage de l'ombre.