Diégèse

mardi 13 août 2013
ce travail est commencé depuis 4974 jours
et son auteur est en vie depuis 19427 jours (19427 = nombre premier) 2013
ce qui représente 25,6035% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Noëmie Il fait encore beau mais je porte déjà l'inquiétude d'une saison trop froide. Je suis presque en automne et les ombres ne s'allongent plus à côté de moi. Je pense d'ordinaire que j'ai le temps parce que les personnages pensent qu'ils ont le temps. Ils pensent qu'il se passera quelque chose qui les rendra immortels et pourtant, je sais qu'il ne va rien se passer. Nous ne ferons rien de grand. Nous n'aurons même pas cette vanité  pointée par La Rochefoucauld qui rappelle ainsi que Quoique les hommes se flattent de leurs grandes actions, elles ne sont pas souvent les effets d'un grand dessein, mais des effets du hasard. Et cependant, toi, le seul, tu n'es plus qu'un peu de vent en écume, loin des tourments endurés et je demeure dans ton absence épuisée. Cela, peut-être aura eu face à l'éternité un peu de grandeur.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... dans son absence épuisée... Il fait encore beau mais je porte déjà l'inquiétude d'une saison trop froide.
Les personnages pensent qu'ils ont le temps.


... et les ombres ne s'allongent plus à côté de moi.
Loin des tourments endurés...







2012 2011 2010







Pourtant, je sais qu'il ne va rien se passer.
Quoique les hommes se flattent de leurs grandes actions, elles ne sont pas souvent les effets d'un grand dessein, mais des effets du hasard.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Tu n'es plus qu'un peu de vent en écume.