Diégèse

mardi 27 août 2013
ce travail est commencé depuis 4988 jours
et son auteur est en vie depuis 19441 jours (19441 = nombre premier) 2013
ce qui représente 25,6571% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Mathieu C'est bientôt le départ et je pourrais presque imaginer les routes et les haltes, les villages et les villes dans leur succession monotone et je peux même, déjà, échafauder un peu de nostalgie de l'été à laquelle succédera la nostalgie de l'hiver. Et pendant tout ce voyage, il faudra bien écrire un texte. Un texte, certes, mais une histoire, il faudra attendre un peu encore. Je n'écris pas pour raconter des histoires mais je voyage en écrivant pour, comme le disait Lacan, prendre la vie comme concept. Au moins, en me mettant sous la protection lacanienne ou supposée telle, j'échappe à l'amour, puisque l'amour est toujours selon Lacan, cette chose que l'on n'a pas. N'aurait-on, avec La Rochefoucauld, que l'amour de soi-même ? Il n'y a point de passion où l'amour de soi-même règne si puissamment que dans l'amour ; et on est toujours plus disposé à sacrifier le repos de ce qu'on aime qu'à perdre le sien. Je me donnerais pourtant bien un peu d'intranquillité.




2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... je peux échafauder un peu de nostalgie...
Je pourrais presque imaginer. Il faudra donc bien écrire un texte.












2012 2011 2010







Il faudra attendre un peu encore...
Il n'y a point de passion où l'amour de soi-même règne si puissamment que dans l'amour ; et on est toujours plus disposé à sacrifier le repos de ce qu'on aime qu'à perdre le sien.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... prendre la vie comme concept...
Jacques Lacan