Diégèse
mercredi 3 avril 2013
ce travail est commencé depuis 4842 jours
et son auteur est en vie depuis 19295 jours (5 x 17 x 227 jours) 2013
ce qui représente 25,0946% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
Mathieu Quand je m'ennuie en société, je pense à Venise ou plutôt au voyage, en train, vers Venise, à ces départs toujours incertains de la gare de Paris-Bercy. Il faudrait pouvoir retrouver plus souvent cette gare perdue qui garde les trains de nuit comme on garde des rêves et des souvenirs. Je m'ennuie dans ces réunions sans fin et je tombe en enfance, car c'est cela l'enfance, l'obligation sans cesse rejouée, plus, tard, adulte, d'écouter les péroraisons informes des autres. Parfois, les uns et les autres oublient qu'ils jouent le rôle qui leur est assigné. Ils sont dupes et c'est pourtant cette duperie qui les maintient ensemble. Sans cela, ils se tueraient. Déja La Rochefoucauld disait que les hommes ne vivraient pas longtemps en société s'ils n'étaient les dupes les uns des autres. Je m'évade. Je suis dans le souvenir. Au milieu du souvenir.  Cela ne peut pas être le début. Mais il se passe quelque chose. Je ne sais pas bien quoi. Toute rêverie est érotique. Il y a soudain le jour sur nos corps affadis de sommeil.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Il faudrait pouvoir retrouver plus souvent cette gare perdue qui garde les trains de nuit.
Cela ne peut pas être le début.




Mais il se passe quelque chose.







2012 2011 2010







Car c'est cela l'enfance, l'obligation sans cesse rejouée, plus, tard, adulte, d'écouter les péroraisons informes des autres. Les hommes ne vivraient pas longtemps en société s'ils n'étaient les dupes les uns des autres.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Le jour sur nos corps affadis de sommeil.