Diégèse
samedi 6 avril 2013
ce travail est commencé depuis 4845 jours
et son auteur est en vie depuis 19298 jours (2 x 9649 jours) 2013
ce qui représente 25,1062% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
Mathieu Quand j'aimais encore, quand j'avais encore des aventures, il m'est arrivé d'être volage, inconséquent, inutilement blessant. Puis je me suis méprisé comme étant désormais sans vertu, suivant en cela La Rochefoucauld qui rappelait que l'on ne méprise pas tous ceux qui ont des vices ; mais (que l') on méprise tous ceux qui n'ont aucune vertu. alors j'ai cessé tout cela. Peut-être qu'un jour j'aimerai de nouveau mais le temps n'est pas venu. Tant pis. Je sais tout aussi bien que cela viendra. Une rencontre, un geste et soudainement, la ténuité du désir. Plus tard, quelques instants de désir clos par le plaisir, avec impatience et presque avec colère. Mais l'attente est longue. Je m'en doutais un peu, je le savais un peu, je le soupçonnais. Il y a aussi le vieillissement mais quand il était encore temps, je n'ai rien vu de cela.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Le temps n'est pas venu. Je sais tout aussi bien que cela viendra. Je m'en doutais un peu, je le savais un peu, je le soupçonnais...



Mais je n'ai rien vu de cela...







2012 2011 2010







... et soudainement, la ténuité du désir. On ne méprise pas tous ceux qui ont des vices ; mais on méprise tous ceux qui n'ont aucune vertu.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... quelques instants de désir clos par le plaisir, avec impatience et presque avec colère.