Diégèse

samedi 7 décembre 2013
ce travail est commencé depuis 5090 jours
et son auteur est en vie depuis 19543 jours (19543 = nombre premier) 2013
ce qui représente 26,0451% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Mathieu Nous avons quitté la Sicile et je ne la regrette déjà plus même si la Sicile fait semblant de nous manquer dans nos conversations épuisées. Peu importe, l'esprit ne saurait jouer longtemps le personnage du cœur comme l'a écrit La Rochefoucauld. Ensuite, pour le reste, il me restera de la Sicile les pas de mes promenades et le vent qui ne saura jamais plus que quelques soupirs, jamais plus que ça. Et encore.
C'est bientôt le fin du voyage et les personnages commencent à s'affairer. Ils essayent de se souvenir des semaines et des mois passés et vont ainsi à la découverte des absences et ils savent déjà qu'il y aura de nouvelles absences et de nouveaux oublis. Même dans un texte, même dans une fiction, on peut tout oublier. La fiction se moque bien de sa narration et de ses narrateurs.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Mais la fiction se moque bien de sa narration et de ses narrateurs. On peut tout oublier... ... et il y a de nouvelles absences. Les personnages commencent à s'affairer... ... et la découverte des absences...
Et encore. J'ai quitté la Sicile et je ne la regrette déjà plus. ... qui ne saura jamais plus que ça... ... les pas de mes promenades...







2012 2011 2010







La Sicile fait semblant de nous manquer... L'esprit ne saurait jouer longtemps le personnage du cœur.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Ensuite, pour le reste...