Diégèse

dimanche 8 décembre 2013
ce travail est commencé depuis 5091 jours
et son auteur est en vie depuis 19544 jours (23 x 7 x 349 jours) 2013
ce qui représente 26,0489% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Noëmie Nous sommes à Tropea, assis à une terrasse d'une rue piétonne comme nous serions assis à l'une des terrasses d'une rue piétonne de n'importe quelle de ces villes de passage que nous avons croisées tous ces jours. Je rêve et soudain, il n'y a rien que la pluie et l'idée des volcans qui grondaient plus loin. Les gens passent. Ils vont finir par arriver chez eux et pouvoir ainsi se défaire de leur statut de personnage, sans que personne ne le sache. Je suis si curieuse de leur vie secrète, dans le fond de leur chambre. Je sais, avec La Rochefoucauld, qu'il y a diverses sortes de curiosité : l'une d'intérêt, qui nous porte à désirer d'apprendre ce qui nous peut être utile, et l'autre d'orgueil, qui vient du désir de savoir ce que les autres ignorent. Et moi je suis curieuse de savoir ce que les autres savent et que je sais aussi. Dès lors, est il vraiment nécessaire de continuer à construire une structure romanesque complexe, mais fragile ?


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Assis à l'une des terrasses d'une rue piétonne de n'importe quelle de ces villes de passage... Dès lors, est il vraiment nécessaire de...
... se défont de leur statut de personnage...


... rien que la pluie et l'idée des volcans qui grondaient plus loin. ... sans que personne ne le sache... ... ils vont finir par arriver.







2012 2011 2010







Nous sommes à Tropea...
Il y a diverses sortes de curiosité : l'une d'intérêt, qui nous porte à désirer d'apprendre ce qui nous peut être utile, et l'autre d'orgueil, qui vient du désir de savoir ce que les autres ignorent.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... ce moyen de construire une structure complexe mais fragile...