Diégèse

dimanche 15 décembre 2013
ce travail est commencé depuis 5098 jours
et son auteur est en vie depuis 19551 jours (3 x 73 x 19 jours) 2013
ce qui représente 26,0754% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Gustav Je n'ai pas de souvenirs mais parfois, rarement, quelques réminiscences au détour d'une route, soudain. C'est arrivé aujourd'hui, alors que je ne m'y attendais pas. Je n'étais pas très loin, à Battipaglia et j'écoutais les conversations de rue, dans le fantasme de l'Italie éternelle, qui vivrait d'abord par la langue italienne. C'est un jour de froid ici, et les gens parlent du froid. Je marchais, calme et discret, sans ameuter les rares passants de la rue. Je croisais des regards sans souci, persuadé qu'il ne se passerait rien. Il ne s'est rien passé, sinon le souvenir d'un souvenir qui m'était revenu dans des circonstances analogues. Je suis rentré et je tire maintenant à la ligne dans un matin d'hiver brumeux. J'écris et je ne fais rien, ce qui est la même chose. Je sais qu'il faudrait que je prenne du recul, ou de la hauteur, selon la métaphore choisie, par rapport à l'écriture. Comme le dit La Rochefoucauld, il y a du mérite sans élévation, mais il n'y a point d'élévation sans quelque mérite. Je ne cherche pas à m'élever et je ne mérite rien.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il ne se passerait rien. ... dans le fantasme de l'Italie.

C'est un jour de froid ici.
... et je tire à la ligne dans un matin d'hiver brumeux.
Je n'étais pas très loin, à Battipaglia. ... sans ameuter les rares passants de la rue... ... je croise des regards sans souci...







2012 2011 2010







Je n'ai pas de souvenirs mais parfois, rarement, quelques réminiscences au détour d'une route, soudain.
Il y a du mérite sans élévation, mais il n'y a point d'élévation sans quelque mérite.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... ce qui est la même chose.