Diégèse

vendredi 20 décembre 2013
ce travail est commencé depuis 5103 jours
et son auteur est en vie depuis 19556 jours (22 x 4889 jours)
2013
ce qui représente 26,0943% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Mathieu Je suis à Sacrofano, dans une lueur de souvenir sans espoir et Sacrofano suit ses rues et ses ruelles avec une impatience de fête. Le reste de la journée est blanc. Parfois je m'arrête un peu dans une rue, ici à Sacrofano, qui est si près de Rome et qui est pourtant si loin qu'on ne voit de la grande ville que ses lueurs qui se veulent joyeuses. L'hiver est supportable, voire agréable pour marcher plus avant dans la ville et pour préparer des voyages qui viennent et qui vont raconter le manque. Même si je sais que ça ne sert à rien de voyager, ni d'ailleurs de cultiver ce manque qui vieillit avec moi. Alors je voyagerai, prompt à reprendre une voiture pour aller plus loin, vers le Nord. Le voyage pour moi est un peu comme ce que La Rochefoucauld affirmait de l'amour : il y a des gens qui n'auraient jamais été amoureux s'ils n'avaient jamais entendu parler de l'amour. Il y a des gens qui n'auraient jamais voyagé s'ils n'avaient jamais entendu parler de la littérature.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... prompts à reprendre une voiture pour aller plus loin, vers le Nord. Sacrofano, dans une lueur de souvenir sans espoir. Le reste de la journée est blanc. ... ça ne sert à rien.


Sacrofano suit ses rues et ses ruelles avec une impatience de fête. ... des voyages qui viennent et qui vont raconter le manque. ... pour marcher plus avant dans la ville...







2012 2011 2010







Parfois je m'arrête un peu dans une rue, ici à Sacrofano, si près de Rome... Il y a des gens qui n'auraient jamais été amoureux s'ils n'avaient jamais entendu parler de l'amour.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... l'hiver est supportable, voire agréable...