Diégèse
samedi 2 février 2013
ce travail est commencé depuis 4782 jours
et son auteur est en vie depuis 19235 jours (5 x 3847 jours) 2013
ce qui représente 24,8609% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
Noëmie Comme à chaque fois que nous arrivons à Pavie, est-ce parce que c'est le mois de février, j'oublie avec application les villes italiennes de ce milieu d'hiver. L'Italie hivernale est un choix ouvert, mais c'est un choix fermé. Il n'y a guère que quelques villes possibles et ce ne sont pas celles que l'on pourrait croire. Je suis sur la terrasse. Je suis seule. Le Tessin me donne un peu de son froid. Je crois que je ne retiens rien. Je me sens ridicule et le ridicule déshonore plus que le déshonneur.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
J'oubliais avec application les villes italiennes de ce milieu d'hiver.

C'est un choix ouvert, mais c'est un choix fermé.


Le Tessin me donne un peu de son froid...








2012 2011 2010







... comme à chaque fois que nous arrivons à Pavie... Le ridicule déshonore plus que le déshonneur.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Je crois que je ne retiens rien.