Diégèse
jeudi 14 février 2013
ce travail est commencé depuis 4794 jours
et son auteur est en vie depuis 19247 jours (19 x 1013 jours) 2013
ce qui représente 24,9078% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
Mathieu « Il est souvent dans son monde ». C'est ce que disait ma mère de l'enfant rêveur mais soucieux que j'ai pu être et que j'étais pour ma mère. Cependant, ce n'était pas correct. Il aurait fallu dire que j'étais souvent dans mes mondes. Il y a des mondes comme ceci et des mondes comme cela. Il y a des mondes que je préfère à d'autres. Dans celui-là, par exemple, je resterais bien davantage s'il y avait un peu d'amour, un peu plus d'amour. Je trouve parfois un monde amoureux. Je veux y revenir. Je ferme les yeux. Les mondes ne viennent pas. Je peux recommencer. Les mondes ne viennent toujours pas. Pourtant, le monde idéal, cela peut être cette chambre. elle peut même contenir tous les mondes. Je suis dans mes mondes. Mais ce serait une coquetterie d'utiliser le pluriel, une affèterie, même. Alors je ne le fais pas et utilise le singulier même si c'est une espèce de coquetterie de faire remarquer qu'on n'en fait jamais, comme l'affirme La Rochefoucauld.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je ferme les yeux, les mondes ne viennent pas. Cela peut être dans cette chambre.
Je peux recommencer.












2012 2011 2010







On resterait bien encore s'il y avait un peu d'amour, un peu plus d'amour. C'est une espèce de coquetterie de faire remarquer qu'on n'en fait jamais.
François de La Rochefoucauld
Maximes