Diégèse
mercredi 27 février 2013
ce travail est commencé depuis 4807 jours
et son auteur est en vie depuis 19260 jours (22 x 32 x 5 x 107 jours) 2013
ce qui représente 24,9585% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
Noëmie Hier, le mal de crâne du matin ne s'est dissipé que le soir. Ce matin, je suis sortie tôt marcher sur le boulevard du bord de mer. Longtemps, j'ai marché ici avec toi. Nous étions près de Venise, sur le Lido, et ce n'était pas le printemps, et nous étions en recherche, et nous sommes à la recherche. Désormais, tu as cessé de te promener dans les paysages de mes promenades et pourtant, parfois, dans une image fixe, décalée et presque bruyante, il y a ta peau, encore, un peu de tendresse qui a fait basculer le monde.
Il fait froid. Le froid ne m'arrête pas.
Tu m'as fait du mal mais  le mal que nous faisons ne nous attire pas tant de persécution et de haine que nos bonnes qualités a écrit La Rochefoucauld. J'ai même pensé un temps que je n'existais plus. Tu m'as trompée. Pour autant je sais aujourd'hui que me trompe quiconque le peut mais je suis moi, contrairement à Descartes, prête parfois à me laisser persuader que je n'existe pas ou que j'existe doublement, triplement et que je suis là et que je ne suis pas là.
Je regarde le lido. Je pourrais sombrer et me reviennent ces vers de Cyrano...

J'ai beau plonger mon âme et mes regards funèbres

Dans ce vaste néant et ces longues ténèbres
J'y rencontre partout un état sans douleur
Qui n'élève à mon front ni trouble ni terreur


Suis-je encore vraiment ?


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Tu as cessé de te promener dans les paysages de mes promenades et pourtant, parfois, dans une image fixe, décalée et presque bruyante, il y a ta peau, encore. Mais nous sommes près de Venise, sur le Lido, et ce n'est pas le printemps, et nous sommes en recherche, et nous sommes à la recherche.


Me trompe quiconque le peut mais je suis moi, contrairement à Descartes, prêt parfois à me laisser persuader que je n'existe pas ou que j'existe doublement, triplement et que je suis là et que je ne suis pas là. Un peu de tendresse qui a fait basculer le monde.
Le froid ne m'arrête pas. Le mal de crâne du matin ne s'est dissipé que le soir.







2012 2011 2010







Je suis sortie tôt marcher sur le boulevard du bord de mer.
Le mal que nous faisons ne nous attire pas tant de persécution et de haine que nos bonnes qualités.

François de La Rochefoucauld
Maximes
J'ai beau plonger mon âme et mes regards funèbres
Dans ce vaste néant et ces longues ténèbres
J'y rencontre partout un état sans douleur
Qui n'élève à mon front ni trouble ni terreur

Cyrano de Bergerac