Diégèse
jeudi 28 février 2013
ce travail est commencé depuis 4808 jours
et son auteur est en vie depuis 19261 jours (11 x 17 x 103 jours) 2013
ce qui représente 24,9624% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
Noëmie Je suis arrivée à Malamocco et je prends les petits canaux, une idée de Venise rurale. Venise, la rivale de Malamocco déchue est encore plus proche et pourtant dans ce lointain du paysage qui pourrait me rendre triste. Pour autant, comme le dit La Rochefoucauld, on n'est jamais si heureux ni si malheureux qu'on s'imagine. Je regarde parfois les journaux français, quand je les trouve. Je lis les communiqués comme en temps de guerre on lit les communiqués de guerre. Je ne comprends pas ce que cela raconte même quand il s'agit de rendre compte de ces simples temps qui n'annoncent pas de cataclysme, qui n'annoncent pas de catastrophe. Je n'ai jamais vraiment compris cela et c'est pourquoi j'ai arrêté le journalisme. J'ai pensé qu'un voyage qui serait bien un voyage.pourrait me donner à voir le monde mais les voyages n'y ont rien changé et Venise même n'y a rien fait. Je renonce à commenter le monde. Ce n'est pas mon rôle.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Les voyages n'y ont rien changé et Venise même n'y a rien fait... Ce n'est pas mon rôle.
Ce serait bien un voyage. ... ces simples temps qui n'annoncent pas de cataclysme, qui n'annoncent pas de catastrophe... Je ne comprends pas.
Je prends les petits canaux, une idée de Venise rurale.








2012 2011 2010







Venise, la rivale de Malamocco déchue est encore plus proche. On n'est jamais si heureux ni si malheureux qu'on s'imagine.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Je lis les communiqués comme en temps de guerre on lit les communiqués de guerre.