Diégèse

vendredi 12 juillet 2013
ce travail est commencé depuis 4942 jours
et son auteur est en vie depuis 19395 jours (32 x 5 x 431 jours) 2013
ce qui représente 25,4808% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Gustav
Je suis encore dans les brumes matinales de l'esprit qui ne s'éveille pas et j'ai certainement été envouté par l'ankou de la lande. Je ne sens en moi aucune clarté mais la claire et distincte intellection ne saurait être que vanité. Je me réveille. Les oiseaux, maintenant, font un bruit strident devant ma fenêtre de chambre. Le bruit des oiseaux dans mon esprit endormi est source d'erreurs infinies. Je dois écrire. Le narrateur a disparu et les images ont disparu aussi. Il ne reste peut-être qu'un zeste de sentiment. Je ne sais pas si j'aimerai cela, si je pourrai aimer cela. J'ai longtemps considéré qu'avoir des sentiments rendait méprisable. Puis La Rochefoucauld m'a appris qu'il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés.



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Les oiseaux, maintenant, font un bruit strident devant ma fenêtre de chambre. Je ne sais pas si j'aimerais cela. Le narrateur a disparu et les images ont disparu. ... source d'erreurs infinies. ... des brumes matinales de l'esprit qui ne s'éveille pas... Mais la claire et distincte intellection ne saurait être que vanité.
... l'ankou de la lande.








2012 2011 2010







... un zeste de sentiment. Il n'y a que ceux qui sont méprisables qui craignent d'être méprisés.
François de La Rochefoucauld
Maximes