Diégèse

vendredi 19 juillet 2013
ce travail est commencé depuis 4949 jours
et son auteur est en vie depuis 19402 jours (2 x 89 x 109 jours) 2013
ce qui représente 25,5077% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Daniel
J'ai réfléchi ces jours derniers aux personnages qui m'accompagnent et  je suis arrivé à la conclusion que je ne les ai pas inventés, et je ne fais que les utiliser. Je constate d'ailleurs que je ne sais presque rien d'eux et que je n'ai obtenu que des bribes de leur mémoire. Quand je les imagine, je visualise des itinéraires de mots qui sont autant de forces en mouvement. Je rejoins en cela Roland Barthes disant que ce qu'il reste au fond, dans l'écrire comme tendance, c'est un champ de forces. Peut-être qu'un jour je saurai tout des personnages mais cela, je ne pourrai pas le supporter. Il va de mon honneur de respecter la pudeur des personnages mais si, avec La Rochefoucauld, je sais depuis longtemps que nous essayons de nous faire honneur des défauts que nous ne voulons pas corriger.
Je pars, le soir est doux. Je croise des vacanciers goguenards qui mangent trop vite de la nourriture salée. Je les envie. Je ne sais rien d'eux non plus. Estc-e que ce sont des personnages ? Je ne sais plus et vacille. Ce n'est qu'une éclipse.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je n'ai obtenu que des bribes de leur mémoire. Ce n'est qu'une éclipse.
... et je ne pourrai pas le supporter.


... les vacanciers goguenards qui mangent trop vite de la nourriture salée. Je pars, le soir est doux. J'ai réfléchi.







2012 2011 2010







Je ne les ai pas inventés, et je ne fais que les utiliser.
Nous essayons de nous faire honneur des défauts que nous ne voulons pas corriger.

François de La Rochefoucauld
Maximes
Et ce qu'il reste au fond, dans l'écrire comme tendance, c'est un champ de forces.
Roland Barthes
Collège de France