Diégèse

mardi 23 juillet 2013
ce travail est commencé depuis 4953 jours
et son auteur est en vie depuis 19406 jours (2 x 31 x 313 jours) 2013
ce qui représente 25,5230% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Mathieu Je suis à Vannes. j'ai dormi dès l'arrivée. Je suis ensuite allé me promener. Le 23 juillet 2002, j'étais à Vannes, je ne sais pour y faire quoi. J'y retourne désormais le 23 juillet de chaque année pour procéder mentalement à des alignements de rues avec d'autres rues comme pour ne plus faire mentir les alignements de Carnac. Nos vies sont faites d'alignements magiques et d'oublis. Il nous faudrait pour être heureux pouvoir tout oublier. Se rappeler n'est d'aucune utilité. Se rappeler, c'est se rappeler la mort et la mort n'existe pas. Car il n'y a bien que la mort, la mort de soi qui puisse enfin délivrer de la peur. Et nous constatons notre peur. C'est donc que nous ne croyons pas vraiment à la mort ou que nous aimons vivre sans rechercher aucune aide. Et encore, il peut y avoir une raison plus paradoxale. Il y a que pour nous la mort est une passion et, comme le dit La Rochefoucauld, quelque soin que l'on prenne de couvrir ses passions par des apparences de piété et d'honneur, elles paraissent toujours au travers de ces voiles.



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Le 23 juillet 2002, j'étais à Vannes, je ne sais pour y faire quoi. Se rappeler n'est d'aucune utilité.
... la mort n'existe pas. ... et encore... ... sans rechercher aucune aide... C'est se rappeler la mort. ... comme pour ne plus faire mentir les alignements de Carnac...
Je suis ensuite allé me promener...







2012 2011 2010







Car il n'y a bien que la mort, la mort de soi qui puisse enfin délivrer de la peur.
Quelque soin que l'on prenne de couvrir ses passions par des apparences de piété et d'honneur, elles paraissent toujours au travers de ces voiles.

François de La Rochefoucauld
Maximes
Il peut y avoir une raison plus paradoxale...