Diégèse

vendredi 26 juillet 2013
ce travail est commencé depuis 4956 jours
et son auteur est en vie depuis 19409 jours (13 x 1493 jours) 2013
ce qui représente 25,5245% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Daniel J'écris toujours la même chose mais je ne le sais pas vraiment. J'en ai parfois l'impression mais c'est ensuite que je m'aperçois que c'est seulement, modestement, opiniâtrement que j'écris toujours la même chose et que j'écris toujours ça de la même façon. Je ne sais pas s'il s'agit d'une qualité ou d'un défaut. La Rochefoucauld dit qu'il y a de méchantes qualités qui font de grands talents. Il pourrait tout autant dire l'inverse. Ce n'est pas difficile d'écrire. Il faut regarder et il suffit de réfléchir un peu. Il y a le parc de cette ville et le bassin qui forme une ligne qui borde, qui accompagne, qui souligne, qui soutient la phrase et les éclaboussures folles de l'eau dans le parc, sur le bassin aux barques qui endorment ma vigilance. Plus loin la plage, le sable trempé. Et ton absence, cette absence qui ne m'empêche pas de vivre, et de vivre vraiment.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Cette absence ne m'empêche pas de vivre, et de vivre vraiment.

Il suffit de réfléchir un peu. C'est une ligne qui borde, qui accompagne, qui souligne, qui soutient.


... et les éclaboussures folles de l'eau dans le parc, sur le bassin aux barques qui endorment ma vigilance.







2012 2011 2010







Le sable trempé. Il y a de méchantes qualités qui font de grands talents.
François de La Rochefoucauld
Maximes
J'en ai parfois l'impression mais c'est ensuite que je m'aperçois que c'est seulement, modestement, opiniâtrement que j'écris toujours la même chose et que j'écris toujours ça de la même façon.