Diégèse

lundi 29 juillet 2013
ce travail est commencé depuis 4959 jours
et son auteur est en vie depuis 19412 jours (22 x 23 x 211 jours) 2013
ce qui représente 25,5461% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Daniel Nous avions fait plusieurs fois ce chemin qui conduit à travers la lande de la chapelle aux dunes de la pointe de la Torche. Sans toi désormais, il est venu le temps des promenades forcées dans la solitude. C'est encore une fois l'été sur la lande bretonne et de l'été, je retiens l'été, qui est toujours le même été où le temps qui passe dispute au temps qu'il fait le signifiant même de "temps". Et le temps ignore nos commentaires. Je croyais que l'été changerait de rythme après ce départ mais je sais désormais qu'il n'en est rien. Je ne suis pas désespéré et seulement un peu triste. L'orgueil se dédommage toujours et ne perd rien lors même qu'il renonce à la vanité nous rappelle opportunément La Rochefoucauld. C'est l'été de toutes les vanités. Je ne comprends plus rien. Je vais écrire et, encore une fois, ce n'est pas un roman.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Nous avons fait plusieurs fois ce chemin qui conduit à travers la lande de la chapelle aux dunes de la pointe de la Torche. Alors ce n'est pas un roman.
Et le temps ignore nos commentaires.


Je ne comprends plus rien. ... des promenades forcées dans la solitude.







2012 2011 2010







Je sais désormais qu'il n'en est rien.
L'orgueil se dédommage toujours et ne perd rien lors même qu'il renonce à la vanité.
François de La Rochefoucauld
Maximes
De l'été, je retiens l'été, qui est toujours le même été où le temps qui passe dispute au temps qu'il fait le signifiant même de "temps"...