Diégèse

samedi premier juin 2013
ce travail est commencé depuis 4901 jours
et son auteur est en vie depuis 19354 jours (2 x 9677 jours) 2013
ce qui représente 25,3229% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Daniel Je me perds dans Landivisiau pavoisé des sons flonflons de la foire et toute la ville chine avec la désinvolture jouée des familles, au bord d'une crise définitive, d'un repas brûlé, d'un enfant perdu, de ce divorce qui piaille. Je regarde les couples et ce que provoque l'amour quand il n'y en a plus beaucoup ou plus assez. Je scrute l'hypocrisie, me rappelant que La Rochefoucauld disait que l'hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu.
J'écris. Mais cela n'est pas important. Le calme de ce jour m'a permis de travailler. J'agence entre eux les souvenirs. Pourtant, je peux écrire que je ne me souviens pas. Je regarde les livres dans la bibliothèques. Je ne les ouvre plus. Pourtant, le flot de livres ne tarit pas et l'impossibilité d'en jeter est entière. L'écriture, comme la lecture, est un désœuvrement. Un jour je serai sans mots.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Pourtant, le flot de livres ne tarit pas et l'impossibilité d'en jeter est entière. J'agence entre eux les souvenirs...




Je me perds dans Landivisiau pavoisé des sons flonflons de la foire et toute la ville chine avec la désinvolture jouée des familles, au bord d'une crise définitive, d'un repas brûlé, d'un enfant perdu, de ce divorce qui piaille. ... quand il n'y en a plus beaucoup ou plus assez. Le calme de ce jour m'a permis de travailler.







2012 2011 2010







Un jour je serai sans mots. L'hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Je peux écrire que je ne me souviens pas.