Diégèse

mardi 4 juin 2013
ce travail est commencé depuis 4904 jours
et son auteur est en vie depuis 19357 jours (13 x 1489 jours)
2013
ce qui représente 25,3345% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Gustav Nous sommes à Brest pour quelques jours et je me perds dans Brest. Je suis même particulièrement perdu et le regard qui s'échappe vers la douceur du temps. Je me glisse dans les interstices entre mes sensations et ma mémoire, qui sont la trace d'apories fugitives et pourtant définitivement gravées par le souvenir. Je me sens perdu. Il n'y aurait que les larmes pour tenir. Si seulement il était possible d'atteindre le mi-chemin entre l'être et le non-être et ne pas rester indéfiniment tout au bas de la courbe impossible de la perfection et de l'éternité... C'est cela ma limite car, comme le dit La Rochefoucauld, il semble que la nature ait prescrit à chaque homme dès sa naissance des bornes pour les vertus et pour les vices.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... et le regard qui s'échappe vers la douceur du temps... Nous sommes à Brest pour quelques jours.


Si seulement il était possible d'atteindre le mi-chemin entre l'être et le non-être et ne pas rester indéfiniment tout au bas de la courbe impossible de la perfection et de l'éternité...
Je me perds dans Brest... Il n'y aurait que les larmes pour tenir.







2012 2011 2010







Je suis particulièrement perdu.
Il semble que la nature ait prescrit à chaque homme dès sa naissance des bornes pour les vertus et pour les vices.

François de La Rochefoucauld
Maximes
... ces interstices sont la trace d'apories fugitives et pourtant définitivement gravées par le souvenir...