Diégèse

mercredi 19 juin 2013
ce travail est commencé depuis 4919 jours
et son auteur est en vie depuis 19372 jours (22 x 29 x 167 jours)
2013
ce qui représente 25,3923% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Gustav Je décide de partir pour Rennes, comme on se lance, avec difficulté, pris par Paris, la nuit et le jour. Mais je veux aller à Rennes et retrouver les traces. Je vais revenir au début, au commencement de cette histoire dont on ne sait quand elle a commencé. J'essaye de le faire quand je suis à Paris mais je ne me souviens de rien. C'est étrange car pourtant, il n'y a pas de ligne rouge qui empêche le souvenir, ce souvenir, ces souvenirs, qui viennent, qui tranchent, qui prennent notre temps et le vrillent, et qui essorent notre temps, sans répit.. Je vais encore tenter de retrouver des traces du désir et je vais écrire. Je m'en fie à Roland Barthes pour qui écrire, ce serait "communiquer avec le désir d'autrui, s'intéresser au désir d'autrui". Je multiplie les personnages et il faut juste regarder et parfois, au milieu des personnages, il y a quelqu'un et c'est cela qui fait que les gens lisent encore de la littérature. C'est alors ce personnage à qui revient de porter l'idée de l'amour, qui est tout l'amour. En fait, il n'y a rien d'autre en moi de si parfait ou de si grand que l'idée de l'amour. C'est ma part d'innocence, et elle est fragile et menacée. Il s'en faut bien que l'innocence ne trouve autant de protection que le crime rappelle La Rochefoucauld.




2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je vais revenir au début, au commencement de cette histoire dont on ne sait quand elle a commencé.

Mais je ne me souviens de rien. Il n'y a pas de ligne rouge qui empêche le souvenir, ce souvenir, ces souvenirs, qui viennent, qui tranchent, qui prennent notre temps et le vrillent, et qui essorent notre temps, sans répit. Et il n'y a rien d'autre en moi de si parfait ou de si grand que l'idée de l'amour...
Je décide de partir pour Rennes, comme on se lance, avec difficulté, pris par Paris, la nuit et le jour...








2012 2011 2010







Il faut juste regarder et parfois, au milieu des personnages, il y a quelqu'un et c'est cela qui fait que les gens lisent encore de la littérature. Il s'en faut bien que l'innocence ne trouve autant de protection que le crime.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Ainsi, écrire, ce serait "communiquer avec le désir d'autrui, s'intéresser au désir d'autrui"