Diégèse

jeudi 2 mai 2013
ce travail est commencé depuis 4871 jours
et son auteur est en vie depuis 19324 jours (22 x 4831 jours) 2013
ce qui représente 25,2079% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Daniel On pourrait supposer qu'un écrivain écrit librement. Je dois avouer que je n'écris pas librement et je suis certain qu'il en va de même de tous les autres écrivains. Bergson avait dans l'Essai sur les données immédiates de la conscience établit, déjà, que nous nous exprimons nécessairement par des mots, et (que) nous pensons le plus souvent dans l'espace. Je voyage, j'écris. Mais le passage entre le paysage et le texte ne va pas de soi. En Italie, par exemple, je parvenais encore à appeler ton visage. Pourtant, je ne l'avais pas rappelé depuis longtemps. Ici, à Paris, je ne sais plus, je ne peux plus. Dans ce "j'écris", même le "je" n'est pas libre. Et cela on le sait depuis longtemps. Mais ce n'est pas important. Par exemple, je connais de nouveau cette inflammation des bronches qui me renferme à l'intérieur de moi. Je n'écris plus ni de la même façon, ni la même chose. Déjà, La Rochefoucauld l'avait noté : les humeurs du corps ont un cours ordinaire et réglé, qui meut et qui tourne imperceptiblement notre volonté ; elles roulent ensemble et exercent successivement un empire secret en nous : de sorte qu'elles ont une part considérable à toutes nos actions, sans que nous le puissions connaître.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Je ne l'avais pas rappelé depuis longtemps.
Mais ce n'est pas important.


En Italie, je parvenais encore à appeler ton visage.
Je connais de nouveau cette inflammation des bronches qui me renferme à l'intérieur de moi...







2012 2011 2010







Je n'écris pas librement.
Les humeurs du corps ont un cours ordinaire et réglé, qui meut et qui tourne imperceptiblement notre volonté ; elles roulent ensemble et exercent successivement un empire secret en nous : de sorte qu'elles ont une part considérable à toutes nos actions, sans que nous le puissions connaître.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Nous nous exprimons nécessairement par des mots, et nous pensons le plus souvent dans l'espace.
Bergson
Essai sur les données immédiates de la conscience