Diégèse

dimanche 5 mai 2013
ce travail est commencé depuis 4874 jours
et son auteur est en vie depuis 19327 jours (7 x 11 x 251 jours) 2013
ce qui représente 25,2186% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Gustav Je regarde les titres des magazines d'information. Tous se réclament de la vérité, ou, tout au moins, du vrai. Aucun magazine d'information n'assume la promesse essentielle de mensonge et c'est pourquoi, certainement, la vérité ne fait pas tant de bien dans le monde que ses apparences y font de mal. Car, ce sont bien les apparences et le récit en boucle de ces apparences qui servent d'explication du monde et l'apparence de vérité se propulse au rang de réel. Je me suis effondré quand j'ai compris cela, de ce même effondrement quand l'idée même de souvenir s'est évanouie. Ainsi, sur la scène du réel, je vais tout au fond de la scène mais au fond de la scène, au fond de cette scène, il n'y a rien, il n'y a personne. Je suis triste et la tristesse met du temps à s'estomper. Il n'en est malheureusement pas de même pour la joie, qui disparaît en un instant. Je suis donc triste et fatigué. Je devrais partir un peu, laisser trembler mes yeux jusqu'au sommeil, m'évanouir dans le rêve, qui ne connaît ni vérité ni mensonge.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000



... au fond de la scène, au fond de cette scène, il n'y a rien, il n'y a personne.



Je devrais partir un peu, laisser trembler mes yeux jusqu'au sommeil...







2012 2011 2010







... je me souviens de ce même effondrement quand l'idée même de souvenir s'est évanouie...
La vérité ne fait pas tant de bien dans le monde que ses apparences y font de mal.

François de La Rochefoucauld
Maximes
Il n'en est malheureusement pas de même pour la joie.