Diégèse

vendredi 10 mai 2013
ce travail est commencé depuis 4879 jours
et son auteur est en vie depuis 19332 jours (22 x 33 x 179 jours)
2013
ce qui représente 25,2379% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Gustav Je dois sortir de l'illusion, commune cependant, que la vie est un récit. Je m'accepte sans récit désormais. Quand on vit ainsi, qu'on éprouve ce que toute personne sensée devrait percevoir, la totale absence de récit de cette vie humaine, on va mieux mais cela place les autres dans une angoisse terrible. Ils pensent exister par le récit quand je cherche la relève. Ils voyagent pour fabriquer des souvenirs. Je me promène à Cancale, laissant le temps hésiter alors qu'il va d'évidence qu'il n'y a aucune raison que le temps hésite encore longtemps. Je ne cherche pas le sens de la vie et, en conséquence, je ne crois pas devoir prophétiser, accumuler les sentences. Je suis sans souvenirs, je suis donc sans récit ni certitude. Il est aussi possible que je n'aie pas voulu revenir à la mémoire, à ma mémoire d'avant et que j'aie préféré l'éclipse à la clarté crue de ma vie de star, avant. C'est curieux. D'ordinaire, comme le dit La Rochefoucauld, on aime mieux dire du mal de soi-même que de n'en point parler.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il est aussi possible que Gustav n'ait pas voulu revenir à la mémoire, à sa mémoire d'avant et qu'il ait préféré l'éclipse à la clarté crue de sa vie de star.
Je cherche la relève. Pour le sens, dois-je proférer, dois-je prophétiser, dois-je accumuler les sentences ?
Il va d'évidence qu'il n'y a aucune raison que le temps hésite encore longtemps...
Je me promène à Cancale...








2012 2011 2010







Quand on vit ainsi, qu'on éprouve ce que toute personne sensée devrait percevoir, la totale absence de récit de cette vie humaine, on va mieux mais cela place les autres dans une angoisse terrible. On aime mieux dire du mal de soi-même que de n'en point parler.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Voyager pour fabriquer des souvenirs.