Diégèse
lundi 4 mars 2013
ce travail est commencé depuis 4812 jours
et son auteur est en vie depuis 19265 jours (5 x 3853 jours) 2013
ce qui représente 24,9779% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
Mathieu On aime Venise parce qu'on s'y trouve plus beau. On aime Venise parce que l'on s'y trouve plus sensible. On admire Venise mais c'est Venise qui, dans notre fantasme, nous admire et l'on sait depuis La Rochefoucauld que nous ne louons d'ordinaire de bon cœur que ceux qui nous admirent. Nous sommes aujourd'hui à Chioggia et Chioggia ressemble à Venise. Il y a des canaux et ce sont les canaux qui font Venise. Elle est là la parfaite illusion. Chioggia suspend le voyage vénitien qui ne s'achèvera pas. Chioggia permet de fuir Venise. Et nous restons ainsi, parsemés de points de suspension... Si nous ne terminons pas nos phrases, a fortiori nous ne terminons pas nos textes.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Chioggia ressemble à Venise.



Fuir.









2012 2011 2010







Pour autant, elle est là la parfaite illusion. Nous ne louons d'ordinaire de bon cœur que ceux qui nous admirent.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... si nous ne terminons pas nos phrases, a fortiori nous ne terminons pas nos textes...