Diégèse
mercredi 27 mars 2013
ce travail est commencé depuis 4835 jours
et son auteur est en vie depuis 19288 jours (23 x 2411 jours) 2013
ce qui représente 25,0674% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain
Daniel Nous ne faisons pas confiance à la poésie comme nous ne faisons pas confiance au printemps et c'est certainement pour cela que la poésie se rétracte et nous trompe parfois comme le printemps nous trompe aussi dans cet avril qui ne se découvre pas d'un fil. Notre défiance justifie la tromperie d'autrui nous rappelle La Rochefoucauld. Le printemps cependant fait tout pour nous convaincre. Il se met dans tous ses états provoquant l'émotion du temps qu'il fait, dans sa violence de tempête. Et il y a la lumière. Le printemps modifie le temps comme la poésie est une modification du processus de l'écriture. Je ne pense pas qu'il en sera jamais autrement. Parfois, sur la mer, la poésie et le printemps se rencontrent et dans ce moment furtif, je pourrais disparaître, laisser ici le texte qui ne s'écrit pas, que je n'écris pas.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je pourrais disparaître, laisser ici le texte qui ne s'écrit pas, que je n'écris pas.
Mais il y a la lumière. C'est une modification du processus de l'écriture...


Je ne pense pas.








2012 2011 2010







... la poésie se rétracte. Notre défiance justifie la tromperie d'autrui.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Je retiens l'émotion du temps qu'il fait, dans sa violence de tempête...