Diégèse

samedi 2 novembre 2013
ce travail est commencé depuis 5055 jours
et son auteur est en vie depuis 19508 jours (22 x 4877 jours) 2013
ce qui représente 25,9124% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Noëmie Je suis seule à Crotone aujourd'hui et il s'agit, dès lors, de repérer les changements infimes en moi qui déterminent le dépaysement. J'écris un texte clos et l'enfermement du texte sied aux îles closes et la Sicile se fait propice à ces mots d'automne qui cherchent encore leur voie. Je déjeune dans ce restaurant qui sent bon le tilleul, la tisane, où l'on passerait bien l'après-midi à lire un journal dans lequel il n'y aurait pas de mauvaises nouvelles. Je regarde les passants siciliens, qui me regardent un peu puis se souviennent eux aussi de toute la douleur et disparaissent. Je pense qu'ils voudraient bien se promener dans des villes étrangères, eux aussi, êtres de corps et d'esprit que tu pourrais être, toi qui es un fantôme, qui n'es pas un souvenir, qui ne l'es plus. Pourtant, c'est bien le mot "douceur" qui reste en tête, en premier, tout premier, tout près, là. Alors, pour laisser partir ton fantôme sicilien, j'énumère tes défauts, nombreux. Mais La Rochefoucauld sait bien que si nous n'avions point de défauts, nous ne prendrions pas tant de plaisir à en remarquer dans les autres.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
L'enfermement du texte sied aux îles closes et la Sicile se fait propice à ces mots d'automne qui cherchent encore leur voie... ... de corps et d'esprit que tu pourrais être.
... puisqu'ils voudraient bien se promener dans des villes étrangères...


... se souviennent eux aussi de toute la douleur et disparaissent. ... c'est bien le mot "douceur" qui reste en tête, en premier, tout premier, tout près, là... ... dans ce restaurant qui sent bon le tilleul, la tisane, où l'on passerait bien l'après-midi à lire un journal dans lequel il n'y aurait pas de mauvaises nouvelles.







2012 2011 2010







Il s'agit de repérer les changements infimes en soi qui déterminent le dépaysement. Si nous n'avions point de défauts, nous ne prendrions pas tant de plaisir à en remarquer dans les autres.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Tu n'es pas un souvenir.