Diégèse

mercredi 2 octobre 2013
ce travail est commencé depuis 5024 jours
et son auteur est en vie depuis 19477 jours (19477 = nombre premier) 2013
ce qui représente 25,7945% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Noëmie J'ai regardé tout le jour la mer à Trieste et le temps se défait à ces promenades du soir le long de la jetée. Un couple, plus loin, enlacé s'embrasse et je me souviens alors de moi, de moi aussi dans ces scènes de vie et ce souvenir de moi me paraît tout à la fois proche et lointain. Je vais dormir et je rêve que je voyage et je voyage. Le sommeil me fait des promesses de réveil doux, peut-être par imitation ou par décalque de ces amoureux entrevus. Ce ne sont plus ces instants de tendresse qui me manquent, car il ne faut pas croire un instant, pas même un instant, pas même un seul instant à leur réalité. L'amitié me manque encore davantage, confirmant en cela la maxime de La Rochefoucauld qui affirme que quelque rare que soit le véritable amour, il l'est encore moins que la véritable amitié.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... par imitation ou par décalque... Dormir...
... il ne faut pas croire un instant, pas même un instant, pas même un seul instant à leur réalité...
Je rêve que je voyage et je voyage.
Le temps se défait à tes promenades. ... des promesses de réveil doux... ... ce n'est plus la tendresse.







2012 2011 2010







J'ai regardé tout le jour la mer à Trieste... Quelque rare que soit le véritable amour, il l'est encore moins que la véritable amitié.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Je me souviens alors de moi, de moi aussi dans ces scènes de vie...