Diégèse

vendredi 11 octobre 2013
ce travail est commencé depuis 5033 jours
et son auteur est en vie depuis 19486 jours (2 x 9743 jours) 2013
ce qui représente 25,8288% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Daniel Nous poursuivons notre voyage le long de la côte croate et les saisons du texte continuent de succéder aux saisons du texte. Notre itinéraire ne nous révèle aucune surprise. Nous savons que nous allons toujours dans les mêmes endroits et que, sans doute, nous y retournerons. Les routes prolongent les routes, et cela encore, et cela, la ville comme la ville, les perspectives et les panoramas, comme si c'était encore l'été. Ce voyage va s'accomplir ainsi jusqu'à son terme, sans dévier, sans s'autoriser une seule déviation, une seule dérive. C'est assez sot. Il y a des gens destinés à être sots, qui ne font pas seulement des sottises par leur choix, mais que la fortune même contraint d'en faire. C'est ce que La Rochefoucauld nous a appris. Et c'est assez encourageant de savoir que notre sottise a déjà été identifiée à travers les siècles. Dans cette répétition, il ne nous reste plus que la faculté d'imaginer car un homme qui n'aurait plus la faculté d'imaginer ne pourrait même plus voyager.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il va s'accomplir ainsi jusqu'à son terme, sans dévier, sans s'autoriser une seule déviation, une seule dérive. ... la ville comme la ville.
C'est assez encourageant...
... un homme qui n'aurait plus la faculté d'imaginer...
... comme si c'était encore l'été...
... et cela encore, et cela. ... les perspectives et les panoramas.







2012 2011 2010







Nous savons que nous allons toujours dans les mêmes endroits et que, sans doute, nous y retournerons. Il y a des gens destinés à être sots, qui ne font pas seulement des sottises par leur choix, mais que la fortune même contraint d'en faire.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... les saisons du texte continuent de succéder aux saisons du texte.