Diégèse

mercredi 23 octobre 2013
ce travail est commencé depuis 5045 jours
et son auteur est en vie depuis 19498 jours (2 x 9749 jours) 2013
ce qui représente 25,8744% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Mathieu Au plus intime de nous-même nous savons que le temps n'existe pas. Il n'existe que dans des labyrinthes sourds de la mémoire perdue. J'ai des souvenirs épars et parfois douloureux. C'est par le rêve que je les rejoins, par le voyage aussi, par le même voyage qui est toujours le même voyage. Et puis il y a des souvenirs honteux, que je tente d'éviter, car je plonge en effet à revivre ces instants de deuil. Ils sont parfois liés à la jalousie et ce qui rend les douleurs de la honte et de la jalousie si aiguës, c'est que la vanité ne peut servir à les supporter. Alors je décroche et puis je ne vois plus que le paysage et je n'entends plus rien. Il pleut, mais cela m'est égal.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... c'est par le rêve que je les rejoins, par le voyage aussi, par le même voyage qui est toujours le même voyage...

... mais cela m'est égal.


Il pleut. Car je plonge en effet à revivre ces instants de deuil... ... dans des labyrinthes sourds de la mémoire perdue.







2012 2011 2010







Au plus intime de nous-même nous savons que le temps n'existe pas. Ce qui rend les douleurs de la honte et de la jalousie si aiguës, c'est que la vanité ne peut servir à les supporter.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Et puis je ne vois plus que le paysage et je n'entends plus rien.