Diégèse

dimanche premier septembre 2013
ce travail est commencé depuis 4993 jours
et son auteur est en vie depuis 19446 jours (2 x 3 x 7 x 463 jours) 2013
ce qui représente 25,6762% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Noëmie Je ne suis pas encore très loin, moins de cent kilomètres de Paris et certainement pas assez loin pour que je puisse commencer à écrire le nouveau texte de ce nouveau voyage. Je dois encore attendre un peu pour écrire confidentiellement et publiquement, ces petits déplacements, ces jours courts qui le deviendront davantage. Je me suis un peu éloignée et cependant, déjà, je suis ailleurs. Je n'ai pas quitté mon  "petit monde" puisque je n'ai pas de petit monde. Je n'ai pas cette coquetterie. Et je me souviens d'avoir guéri de la coquetterie. La Rochefoucauld m'en avait donné le remède, lui qui affirme que le plus grand miracle de l'amour, c'est de guérir de la coquetterie. Ce n'est assurément pas faux. Mais chez La Rochefoucauld, c'est l'amour qui est guéri et il ne dit rien du patient et cela s'offre à mon entendement avec évidence. Mais pour aujourd'hui, ce n'est pas l'amour qui me fatigue, mais ce voyage qui commence et les kilomètres se font plus longs à mesure que les yeux clignent, que je mesure le mal de crâne. Ce doit être le mouvement.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je ne suis pas encore très loin. Nous ne sommes peut-être pas assez loin pour que je puisse commencer à écrire le nouveau texte de ce nouveau voyage. ... à mesure que les yeux clignent, que je mesure le mal de crâne... Cela s'offre à mon entendement avec évidence...
Ce n'est assurément pas faux.

... ces jours courts...







2012 2011 2010







Je n'ai pas de petit monde. Le plus grand miracle de l'amour, c'est de guérir de la coquetterie.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Écrire confidentiellement et publiquement.