Diégèse lundi 16 septembre 2013


ce travail est commencé depuis 5008 jours (24 x 313 jours) et son auteur est en vie depuis 19461 jours (3 x 13 x 499 jours) 2013

ce qui représente 25,7335% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Noëmie C'est l'automne, encore une fois, cet automne amoureux des souvenirs amoureux, qui ramène avec insistance ce vieux poème de l'enfance, de Verlaine, appris par cœur et récité et qui revient et qui reprend de la force, et qui reprend de la vigueur. L'automne fixe sur des chimères ce manque et cette douleur de la vie qui sont aussi de l'été, du printemps et de l'hiver, mais que l'automne empourpré acidule.
Alors, les jours qui vont venir, je m'arrêterai parfois pour dégourdir le corps coincé dans la vieille voiture. Je regarderai les arbres qui s'émeuvent et j'imaginerai que tu es de retour. Je sais que je frissonnerai. Pourtant, il n'y a vraiment rien à craindre. Comme le savait La Rochefoucauld, il est impossible d'aimer une seconde fois ce qu'on a véritablement cessé d'aimer.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... fixer sur des chimères ce manque et cette douleur de la vie... Il n'y a vraiment rien à craindre.
Je m'arrêterai parfois.
... les jours qui vont venir...
... dégourdir le corps coincé dans la vieille voiture...
Ainsi, tu étais de retour...







2012 2011 2010







C'est l'automne, encore une fois, cet automne amoureux des souvenirs amoureux.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... ce vieux poème de l'enfance, de Verlaine, appris par cœur et récité et qui revient et qui reprend de la force, et qui reprend de la vigueur...