Diégèse

lundi 23 septembre 2013
ce travail est commencé depuis 5015 jours
et son auteur est en vie depuis 19468 jours (22 x 31 x 157 jours) 2013
ce qui représente 25,7602% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Mathieu Je roule à la frontière slovène dans la lumière jaune de septembre et les arbres se souviennent feuille à feuille du printemps. Les arbres n'oublient jamais que c'est l'automne alors que moi, j'y pense de temps en temps, pas tout le temps. Je pense à l'automne comme je pense à toi et tour à tour, je me souviens, je ne me souviens pas, je me souviens activement, je ne me souviens pas, activement. C'est bien évidemment impossible de penser tout le temps à l'automne comme c'est bien évidemment impossible de penser à toi, même avec la détermination du voyage, même s'il y a un rapport entre l'automne et toi.
Je vais ainsi, faux écrivain voyageur, mal à l'aise dans ces habits un peu grands, un peu agrandis par Paul Morand ou Blaise Cendras. Je me sens petit dans cette écriture car, comme me le rappelle La Rochefoucauld, nous pouvons paraître grands dans un emploi au-dessous de notre mérite, mais nous paraissons souvent petits dans un emploi plus grand que nous.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... se souviennent feuille à feuille du printemps. Oui, il y a un rapport. Je n'oublie jamais que c'est l'automne. ... de temps en temps, pas tout le temps.


... mais avec la détermination du voyage.
... dans la lumière jaune de septembre.







2012 2011 2010







C'est bien évidemment impossible... Nous pouvons paraître grands dans un emploi au-dessous de notre mérite, mais nous paraissons souvent petits dans un emploi plus grand que nous.
François de La Rochefoucauld
Maximes
... tour à tour, je me souviendrai, je ne me souviendrai pas, je me souviendrai activement, je ne me souviendrai pas, activement.