Diégèse

vendredi 27 septembre 2013
ce travail est commencé depuis 5019 jours
et son auteur est en vie depuis 19472 jours (24 x 1217 jours) 2013
ce qui représente 25,7755% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte
demain
Daniel Écrire, c'est se donner l'illusion. J'écris et ce que j'écris est assez ennuyeux. J'écris que je regarde les nuages lenticulaires qui se forment là-bas, ceux qui reflètent l'état permanent de tristesse et de déception de celui qui est supposé être l'auteur de ce texte ennuyeux comme la vie. Mais écrire, c'est aussi mettre mes mots dans tes mots, dans tes mots doux, ton sommeil évanoui et partir après quels chantages, après quelles tristesses jusqu'au miroir qui devient sombre, plus pâle comme s'il n'y avait pas d'auteur. C'est écrire toute sa vie en un instant, en un seul instant et s'arrêter quand le texte aura pris la place de ton souvenir.de la sagacité, de la subtilité et l'on sait, avec La Rochefoucauld, que la pénétration a un air de deviner qui flatte plus notre vanité que toutes les autres qualités de l'esprit.


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... toute sa vie en un instant, en un seul instant. ... comme s'il n'y avait pas d'auteur. ... à regarder les nuages lenticulaires qui se formaient là-bas... ... ceux qui reflètent l'état permanent de tristesse et de déception de celui qui est supposé être auteur.


... jusqu'au miroir qui devient sombre, plus pâle... ... dans tes mots, dans tes mots doux, ton sommeil évanoui. ... après quels chantages, après quelles tristesses.







2012 2011 2010







Ce que j'écris est assez ennuyeux. La pénétration a un air de deviner qui flatte plus notre vanité que toutes les autres qualités de l'esprit.
François de La Rochefoucauld
Maximes
Le texte aura pris la place de ton souvenir.