Diégèse  samedi 23 août 2014


ce travail est commencé depuis 5349 jours et son auteur est en vie depuis 19802 jours (2 x 9901 jours) 2014

ce qui représente 27,0124% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

Cependant, Antoine et ses amis sortirent en hâte du café.
Tous les républicains qui n'avaient pas encore quitté la ville se trouvèrent bientôt réunis sur le cours Sauvaire. C'était cette bande que Rougon avait aperçue en courant se cacher chez sa mère. Lorsque la bande fut arrivée à la hauteur de la rue de la Banne, Macquart, qui s'était mis à la queue, fit rester en arrière quatre de ses compagnons, grands gaillards de peu de cervelle qu'il dominait de tous ses bavardages de café. Il leur persuada aisément qu'il fallait arrêter sur-le-champ les ennemis de la République, si l'on voulait éviter les plus grands malheurs. La vérité était qu'il craignait de voir Pierre lui échapper, au milieu du trouble que l'entrée des insurgés allait causer. Les quatre grands gaillards le suivirent avec une docilité exemplaire et vinrent heurter violemment à la porte des Rougon. Dans cette circonstance critique, Félicité fut admirable de courage. Elle descendit ouvrir la porte de la rue.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
S'il ne s'était pas agi d'une insurrection civile à la suite d'un coup d'État, mais d'une occupation étrangère à la suite d'une défaite militaire, Macquart, sans aucun doute, aurait aidé l'ennemi à traquer ceux qui auraient voulu lui résister, réglant au passage quelque compte sordide. C'est que les périodes troublées révèlent comme par le grossissement d'une loupe la véritable nature des personnes. S'agissant de Macquart, rien ne se révélait, tant ses bavardages incessants le rendaient en tout point prévisible. C'était là sa faiblesse pour devenir un conspirateur de talent. Mais il y en a, tout aussi sales que lui, qui, en de pareilles circonstances se taisent. Ceux-là sont les plus dangereux.
Félicité, quant à elle, était à l'opposé de Macquart. Elle n'avait jamais un mot de trop et taisait entièrement ses desseins. Ce silence forcé, mêlé à des appétits féroces, avait marqué son visage, en creusant les rides profondément. Elle avait ainsi ce qu'il est convenu d'appeler un visage expressif, qui, pour autant, n'exprimait que l'envie.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014
« Nous voulons monter chez toi, lui dit brutalement Macquart.
– C'est bien, messieurs, montez », répondit-elle avec une politesse ironique, en feignant de ne pas reconnaître son beau-frère.
En haut
, Macquart lui ordonna d'aller chercher son mari.
« Mon mari n'est pas ici, dit-elle de plus en plus calme, il est en voyage pour ses affaires ; il a pris
la diligence de Marseille, ce soir à six heures. »
Antoine, à cette déclaration faite d'une voix nette, eut un geste de rage. Il entra violemment dans le salon, passa dans la chambre à coucher, bouleversa le lit, regardant derrière les rideaux et sous les meubles. Les quatre grands gaillards l'aidaient. Pendant un quart d'heure, ils fouillèrent l'appartement. Félicité s'était paisiblement assise sur le canapé du salon et s'occupait à renouer les cordons de ses jupes, comme une personne qui vient d'être surprise dans son sommeil, et qui n'a pas eu le temps de se vêtir convenablement.
« C'est pourtant vrai, il s'est sauvé, le lâche ! » bégaya Macquart en revenant dans le salon.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Félicité avait le calme de ceux qui avaient prévu ce qui allait se passer et qui en éprouvent, en conséquence, de la satisfaction qui éteignent leurs émotions et, particulièrement, la peur qu'ils pourraient ressentir. Car, quoi qu'il en fût, la situation n'était à ce moment pas à l'avantage de Félicité seule avec un pochard qui la haïssait, flanqué de quatre colosses qui étaient plus habitués à assommer les bêtes de leurs poings qu'à faire la conversation. D'ailleurs, les raisons pour lesquelles ces hommes frustres, qui savaient à peine ce qu'était la République , s'étaient enrôles dans l'insurrection pouvait semblé mystérieuses. Mais, pour eux, l'Empire, c'était le régime de conscription et le temps de guerres incessantes avec toute l'Europe. On leur avait raconté, très tôt, comment des familles avaient été ruinées, conduites à la mendicité, parce que tous les hommes en âge de travailler avaient tiré le mauvais numéro. On leur avait raconté aussi comment les hommes des familles pauvres étaient contraints de se vendre pour faire subsister leur famille en remplaçant quelque bourgeois sous les drapeaux. Ils pensaient, naïfs, que la République, c'était la paix. Macquart, lui, ne craignait plus l'armée. Il avait fait son temps.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014
Il continua pourtant de regarder autour de lui d'un air soupçonneux. Il avait le pressentiment que Pierre ne pouvait avoir abandonné la partie au moment décisif. Il s'approcha de Félicité qui bâillait.
« Indique-nous l'endroit où ton mari est caché, lui dit-il, et je te promets qu'il ne lui sera fait aucun mal.
– Je vous ai dit la vérité, répondit-elle avec impatience.
Je ne puis pourtant pas vous livrer mon mari, puisqu'il n'est pas ici. Vous avez regardé partout, n'est-ce pas ? Laissez-moi tranquille maintenant. »
Macquart, exaspéré par son sang-froid, allait certainement la battre, lorsqu'un bruit sourd monta de la rue. C'était la colonne des insurgés qui s'engageait dans la rue de la Banne.
Il dut quitter le salon jaune, après avoir montré le poing à sa belle-sœur, en la traitant de vieille gueuse et en la menaçant de revenir bientôt. Au bas de l'escalier, il prit à part un des hommes qui l'avait accompagné, un terrassier nommé
Cassoute, le plus épais des quatre, et lui ordonna de s'asseoir sur la première marche et de n'en pas bouger jusqu'à nouvel ordre.
« Tu viendrais m'avertir, lui dit-il, si tu voyais rentrer la canaille d'en haut. » L'homme s'assit pesamment. Quand il fut sur le trottoir
, Macquart, levant les yeux, aperçut Félicité accoudée à une fenêtre du salon jaune et regardant curieusement le défilé des insurgés, comme s'il se fut agi d'un régiment traversant la ville, musique en tête. Cette dernière preuve de tranquillité parfaite l'irrita au point qu'il fut tenté de remonter pour jeter la vieille femme dans la rue. Il suivit la colonne en murmurant d'une voix sourde :
« Oui, oui, regarde-nous passer. Nous verrons si demain tu te mettras à ton balcon
. »
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Macquart avait la manie des imprécations. Il en usait contre tout et tous, objets, animaux et personnes. Les objets étaient ses destinataires privilégiés. Comme il était souvent gris, il se cognait abondamment et cela provoquait des bordées d'injures, si bien que si ses meubles avaient pu faire comme ses enfants, on aurait vu tables, chaises et lit, et jusqu'au seau d'aisance, s'enfuir et faire une colonne plus courte mais tout aussi volontaire que la colonne des insurgés. À bien y réfléchir, c'est une manie curieuse que d'insulter les objets comme s'ils étaient des personnes. C'est une forme d'entraînement qui laisse parfois pantois celui qui, ayant déversé ses injures sur une personne la voit répondre tout aussi vertement. C'est qu'il est si habitué à malmener sa table, qui est toujours sur son chemin et qui, elle, quoi qu'elle endure, ne lui répond jamais. Dans les cas les plus prononcés, cette manie d'injurier tout l'entourage peut conduire à la démence et chacun a croisé, un jour, un homme et une femme grommelant dans la rue et injuriant contre les nuages. Dans les cas les plus aigus, seul l'enfermement peut constituer un remède. Macquart n'en était pas encore à ce stade, mais, l'alcool aidant, on pouvait, en 1851, considérer qu'il avait des dispositions.
Félicité regarda tout le défilé des insurgés. Mais, ce que Macquart avait pris pour de la tranquillité n'en était pas. Félicité était figée et perplexe. C'est qu'elle savait, mieux que quiconque si ce n'était le marquis de Carnavant, que les forces réactionnaires dont le salon jaune constituait le centre de commandement, étaient d'une faiblesse insigne et constatait donc que si les insurgés s'y prenaient bien et étaient assez hardis et bien commandés, ils occuperaient Plassans sans grande difficulté.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010