Diégèse  vendredi 25 avril 2014


ce travail est commencé depuis 5229 jours et son auteur est en vie depuis 19682 jours (2 x13 x 757 jours)
2014

ce qui représente 26,5674% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

Les parents se montraient moins difficiles dans le choix d'un gendre. Pierre se disait que l'argent arrangerait tout, et qu'on passerait aisément sur les commérages du faubourg ; il entendait se poser en victime, en brave cœur qui souffre des hontes de sa famille, qui les déplore, sans en être atteint et sans les excuser. Depuis plusieurs mois, il avait jeté ses vues sur la fille d'un marchand d'huile, Félicité Puech. La maison Puech et Lacamp, dont les magasins se trouvaient dans une des ruelles les plus noires du vieux quartier, était loin de prospérer. Elle avait un crédit douteux sur la place, on parlait vaguement de faillite. Ce fut justement à cause de ces mauvais bruits que Rougon dressa ses batteries de ce côté. Jamais un commerçant à son aise ne lui eût donné sa fille. Il comptait arriver lorsque le vieux Puech ne saurait plus par où passer, lui acheter Félicité et relever ensuite la maison par son intelligence et son énergie. C'était une façon habile de gravir un échelon, de s'élever d'un cran au-dessus de sa classe. Il voulait, avant tout, fuir cet affreux faubourg où l'on clabaudait sur sa famille, faire oublier les sales légendes, en effaçant jusqu'au nom de l'enclos des Fouque.
Aussi les rues puantes du vieux quartier lui semblaient-elles un paradis. Là seulement, il devait faire peau neuve
.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Ces rues n'égalaient pourtant en rien, à mieux y considérer, l'enclos des Fouque, dont l'histoire s'était perdue au fil des temps. Tracé sur les cartes et tous les cadastres depuis que l'on en dessinait,  il avait nourri Plassans de légumes par les plus mauvais jours. Son rendement faisait les envieux des autres maraîchers. Sa situation, son sol, sa parfaite irrigation lui donnait des qualités rares dans cette région où l'aridité disputait le sol à la stérilité de l'acide. On aurait même pu croire qu'il avait été transporté,, comme par magie, de plaines plus grasses et plus au nord. Mais Rougon avait déjà ce regard impitoyable de ceux qui ne voient au prétexte de progrès que l'éloignement, jugé salutaire, de la terre et de ses travaux; Il avait oublié que jadis; la maraîcher avait un droit de cité plus important que le marchand, fût-il prospère. Les ancêtres des Rougon, pauvres et qui vendaient leur force à des propriétaires presqu'aussi pauvres qu'eux, auraient tenu leur descendant pour fou, de préférer abandonner un enclos aussi prospère pour un commerce qui connaissait une mauvaise passe. Félicité n'était pas jolie au point de pouvoir maquiller cette manœuvre intéressée sous les traits d'une passion.
Ainsi Rougon ferait peau neuve dans le vieux quartier, au prix du reniement de l'honneur de ses ancêtres. Et telle serait désormais sa malédiction.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010