Diégèse  mardi 23 décembre 2014


ce travail est commencé depuis 5471 jours et son auteur est en vie depuis 19924 jours (22 x 17 x 293 jours) 2014

ce qui représente 27,4593% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

La société habituelle du salon, quand elle fut réunie, ne put cacher l'admiration que lui causa un pareil spectacle.
Ces messieurs souriaient d'un air embarrassé en échangeant des regards sournois qui signifiaient clairement : « Ces
Rougon sont fous, ils jettent leur argent par la fenêtre. » La vérité était que Félicité, en allant faire les invitations, n'avait pu retenir sa langue. Tout le monde savait que Pierre était décoré et qu'on allait le nommer quelque chose ; ce qui allongeait les nez singulièrement, selon l'expression de la vieille femme. Puis, disait Roudier : « Cette noiraude se gonflait par trop. » Au jour des récompenses, la bande de ces bourgeois qui s'étaient rués sur la République expirante, en s'observant les uns les autres, en se faisant gloire chacun de donner un coup de dent plus bruyant que celui du voisin, trouvaient mauvais que leurs hôtes eussent tous les lauriers de la bataille. Ceux mêmes qui avaient hurlé par tempérament, sans rien demander à l'Empire naissant, étaient profondément vexés de voir que, grâce à eux, le plus pauvre, le plus taré de tous allait avoir le ruban rouge à la boutonnière.
« Encore si l'on avait décoré tout le salon ! Ce n'est pas que je tienne
à la décoration, dit Roudier à Granoux, qu'il avait entraîné dans l'embrasure d'une fenêtre. Je l'ai refusée du temps de Louis-Philippe, lorsque j'étais fournisseur de la cour. Ah ! Louis-Philippe était un bon roi, la France n'en trouvera jamais un pareil ! » Roudier redevenait orléaniste. Puis il ajouta avec l'hypocrisie matoise d'un ancien bonnetier de la rue Saint-Honoré :
« Mais
vous, mon cher Granoux, croyez-vous que le ruban ne ferait pas bien à votre boutonnière ? Après tout, vous avez sauvé la ville autant que Rougon. Hier, chez des personnes très distinguées, on n'a jamais voulu croire que vous ayez pu faire autant de bruit avec un marteau. » Granoux balbutia un remerciement, et, rougissant comme une vierge à son premier aveu d'amour, il se pencha à l'oreille de Roudier, en murmurant :
« N'en
dites rien, mais j'ai lieu de penser que Rougon demandera le ruban pour moi. C'est un bon garçon. » L'ancien bonnetier devint grave et se montra dès lors d'une grande politesse. Vuillet étant venu causer avec lui de la récompense méritée que venait de recevoir leur ami, il répondit très haut, de façon à être entendu de Félicité, assise à quelques pas, que des hommes comme Rougon « honoraient la Légion d'honneur ». Le libraire fit chorus ; on lui avait, le matin, donné l'assurance formelle que la clientèle du collège lui était rendue. Quant à Sicardot, il éprouva d'abord un léger ennui à n'être plus le seul homme décoré de la bande. Selon lui, il n'y avait que les militaires qui eussent droit au ruban. Le courage de Pierre le surprenait. Mais, bonhomme au fond, il s'échauffa et finit par crier que les Napoléon savaient distinguer les hommes de cœur et d'énergie.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Pascal, qui les avait rejoints dans le salon jaune, regardait comme à son habitude cette société comme s'il avait regardé des insectes ou un troupeau d'animaux dans un pré. Il constatait ce que l'on constate toujours quand on observe un groupe constitué, que ce qui semblait conduire tout ce petit monde devait pouvoir prendre le nom de mimétisme. Les sociétés animales, et par conséquent les sociétés humaines, fonctionnent toutes selon le principe commun de la distinction. Chez les animaux, il faut que les femelles puissent reconnaître aisément le mâle dominant, qui, dès lors, se pare de couleur, fait la roue comme le paon, ou brame à ne savoir que faire. Et, de la même façon, les femelles se font reconnaître des mâles par différents artifices. Dans les sociétés archaïques, il était vital de pouvoir reconnaître le chef et, pour le chef, de se faire reconnaître comme tel. C'est certainement ainsi que se sont inventés inventé le costume et la parure, la panoplie et les insignes. Il n'y a pas de groupe humain dont le chef ne détienne les insignes de chef. Selon les groupes, cela se détermine de façon plus ou moins ostentatoire mais n'en demeure pas moins constant. Cependant, ce qui justifiait dans les temps les plus reculés, et jusqu'aux temps modernes, la distinction accordée au chef relevait principalement de la force physique, du courage, de l'ardeur au combat. Ainsi, les décorations et les insignes étaient principalement militaires et le roi lui-même ne portait celles qui lui étaient dévolues que parce qu'il était le chef incontesté des armées du royaume. C'est alors que parut Bonaparte. Son génie lui permit de comprendre et de concevoir qu'il fallait enrégimenter toute la société et organiser pour cela dans la société civile l'ordre des décorations, de la même façon qu'il était organisé pour la société militaire. C'était sans conteste un coup de génie qui n'a pas fini de prospérer et il y a même fort à parier que l'on inventera dans les temps futurs de nouveaux colifichets à accrocher à la boutonnière des bourgeois, si bien que même le peuple n'en sera pas épargné. Que celui qui arbore le ruban rouge à sa boutonnière sache ou ne sache pas que, ce faisant, il perpétue le temps où l'un de ses très lointains ancêtres plantait dans une chevelure fournie une plume rouge volée à un oiseau de passage, n'a aucune importance. Il le fait pourtant et le plus souvent en toute innocence.
Pascal était dans une volière. Il déplorait une nouvelle fois son peu de talent pour le dessin, et surtout pour la caricature. Il eût fait sinon une véritable ménagerie qui eût régalé les gazettes.
Félicité, quant à elle, regardait ce petit monde comme la bergère regarde son troupeau. Elle connaissait ses bêtes une à une, en distinguant chaque travers tout en sachant parfaitement ce qu'elle pouvait tirer de celle-ci ou de celle-là. Elle avait le sentiment particulièrement satisfaisant qu'ont ceux qui ont organisé une situation et qui, dès lors, peuvent en jouir parfaitement. Que les animaux s'ébrouent dans l'enclos était son profond contentement.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010