Diégèse  dimanche premier juin 2014


ce travail est commencé depuis 5266 jours et son auteur est en vie depuis 19719 jours (32 x 7 x 313 jours) 2014

ce qui représente 26,7052% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

On prétendait que sa femme le menait à la baguette, et l'on se trompait. Il était d'un entêtement de brute ; devant une volonté étrangère, nettement formulée, il se serait emporté grossièrement jusqu'à battre les gens. Mais Félicité était trop souple pour le contrecarrer ; la nature vive, papillonnante de cette naine n'avait pas pour tactique de se heurter de front aux obstacles ; quand elle voulait obtenir quelque chose de son mari ou le pousser dans la voie qu'elle croyait la meilleure, elle l'entourait de ses vols brusques de cigale, le piquait de tous les côtés, revenait cent fois à la charge, jusqu'à ce qu'il cédât, sans trop s'en apercevoir lui-même.
Il la sentait, d'ailleurs, plus intelligente que lui et supportait assez patiemment ses conseils
. Félicité, plus utile que la mouche du coche, faisait parfois toute la besogne en bourdonnant aux oreilles de Pierre. Chose rare, les époux ne se jetaient presque jamais leurs insuccès à la tête. La question de l'instruction des enfants déchaînait seule des tempêtes dans le ménage.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Cette façon d'agir des femmes est coutumière tout autour de la Méditerranée. On considère que ces régions d'hommes taciturnes, marquées par de sanglantes querelles de clans qui courent sur des générations sont le royaume des hommes. Il est vrai qu'elles y sont considérées comme un poids plus que comme une richesse et que leur arrivée en trop grand nombre dans une famille est signe de guignon. En tout, les lois familiales les soumettent aux hommes, et rares sont celles qui s'émancipent de ce joug tutélaire. Pour autant, elles ont développé au cours des temps des techniques qui leur permettent sur certains points de déjouer la suprématie des mâles. Entre elles, il leur arrive d'ailleurs de se moquer de la fatuité masculine qui rend maris et fils aveugles à leurs stratagèmes. Ces tours n'ont rien de magique, même s'ils ont suffi dans les temps anciens à les faire accuser de sorcellerie. Elles sont tenaces, courageuses et dures à la tâche. Voilà tout leur secret. Félicité était de ces femmes-là un très beau spécimen.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010