Diégèse  mardi 17 juin 2014


ce travail est commencé depuis 5282 jours et son auteur est en vie depuis 19735 jours (5 x 3947 jours) 2014

ce qui représente 26,7646% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

La Fortune des Rougon2

Le salon, ce noyau de conservateurs appartenant à tous les partis, et qui grossissait journellement, eut bientôt une grande influence. Par la diversité de ses membres, et surtout grâce à l'impulsion secrète que chacun d'eux recevait du clergé, il devint le centre réactionnaire qui rayonna sur Plassans entier. La tactique du marquis, qui s'effaçait, fit regarder Rougon comme le chef de la bande. Les réunions avaient lieu chez lui, cela suffisait aux yeux peu clairvoyants du plus grand nombre pour le mettre à la tête du groupe et le désigner à l'attention publique. On lui attribua toute la besogne ; on le crut le principal ouvrier de ce mouvement qui, peu à peu, ramenait au parti conservateur les républicains enthousiastes de la veille. Il est certaines situations dont bénéficient seuls les gens tarés. Ils fondent leur fortune là où des hommes mieux posés et plus influents n'auraient point osé risquer la leur. Certes, Roudier, Granoux et les autres, par leur position d'hommes riches et respectés, semblaient devoir être mille fois préférés à Pierre comme chefs actifs du parti conservateur. Mais aucun d'eux n'aurait consenti à faire de son salon un centre politique ; leurs convictions n'allaient pas jusqu'à se compromettre ouvertement ; en somme, ce n'étaient que des braillards, des commères de province, qui voulaient bien cancaner chez un voisin contre la République, du moment où le voisin endossait la responsabilité de leurs cancans. La partie était trop chanceuse. Il n'y avait pour la jouer, dans la bourgeoisie de Plassans, que les Rougon, ces grands appétits inassouvis et poussés aux résolutions extrêmes.
La Fortune des Rougon
Émile Zola
1870
Il est toujours curieux d'observer combien il est facile au marionnettiste de dissimuler aux yeux des spectateurs les fils de sa marionnette. Cela fonctionne aussi bien avec les enfants qu'avec les adultes et voilà celui qui, sur le marché, dénonce à qui veut l'entendre la politique du gouvernement ne voit pas les ficèles grossières, ni surtout ceux qui les tirent. On dit parfois que les femmes, dans le retrait que la société leur impose, sont en cela plus clairvoyantes. C'est vrai tant qu'elles demeurent en retrait, mais les voit-on entrer dans l'action qu'elles s'aveuglent aussi vite que les hommes. Dans ce qui allait devenir l'affaire du salon jaune, Félicité ne voyait pas le clergé derrière le marquis. Ce n'est pas qu'elle manquait de finesse ni d'intelligence mais elle était trop affairée par l'idée que ce même marquis pût être son père pour prêter attention à tous ses stratagèmes. Elle pensait se servir de lui et lui avait la certitude de se servir d'elle et de son benêt de mari. L'un et l'autre n'ayant dans les faits que peu de liberté d'action, ils jouaient ce qu'il est convenu d'appeler un parfait jeu de dupes. Et puis il y avait surtout la vanité, qui est la pire des conseillères. Le marquis aurait pu amener chez Félicité et Pierre toute une ménagerie et la leur présenter comme des opposants à la République que ceux-ci leur auraient trouvé de la finesse et du goût et l'aurait accueillie sans aucune forme de protestation. À maints égards, c'était d'ailleurs le cas et la ménagerie du salon jaune n'était un groupe de dangereux conspirateurs que pour elle-même et pour ceux qui, par les tours de magie du clergé, voulaient bien y croire.
Zola augmenté
Daniel Diégèse
2014

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000






2013 2012 2011 2010